Administrateur territorial, un concours rénové

Administrateur territorial, un concours rénové

Dans un décret du 16 novembre 2015, le Gouvernement poursuit le toilettage du cadre d’emploi des administrateurs territoriaux.

Après le statut modifié en 2013, ce sont maintenant les concours qui subissent quelques changements applicables dès janvier 2016.

Les trois concours seront impactés (externe, interne, et 3e voie) par une modification de leur nature et des épreuves. La notion de "socle de connaissances sur les matières fondamentales (droit public, économie, finances publiques, droit et gestion des collectivités)" est introduite afin de mettre l’accent sur la connaissance concrète du monde territorial pour les épreuves écrites. À l’oral, la "compréhension des mécanismes qui régissent l’action des collectivités locales" sera mise en avant.

La disparité d’épreuves entre les trois concours disparaît au profit d’épreuves communes dont une nouvelle de "mise en situation professionnelle" avec un coefficient de 2 et pour l’admissibilité, un "entretien de motivation professionnelle" avec un coefficient de 5. Le choix pour l’épreuve orale de langue vivante étrangère sera plus restreint avec 5 langues (allemand, anglais, arabe moderne, espagnol, italien).