Aide-soignant : fiche métier

Aide-soignant : fiche métier

Fonction publique hospitalière principalement Catégorie C Secteur santé Métiers associés : auxiliaire de soin, auxiliaire de puériculture, infirmier

Aides-soignants : tendance de recrutement

18 000 diplômes d’aide-soignant sont délivrés chaque année. Mais la profession est toujours en pénurie de candidats malgré les diminutions d’effectifs.

La profession d’aide-soignant

L’aide-soignant est placé sous la responsabilité des infirmiers et infirmières de son service dans le cadre du rôle qui relève de leurs initiatives. Il réalise des soins - préventifs, curatifs ou palliatifs - auprès des personnes hospitalisées, pour des fonctions d’entretien et de continuité de la vie, afin de compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l’autonomie de la personne.

Sa mission doit prendre en compte l’approche globale de la personne malade et en particulier la dimension relationnelle des soins. L’aide-soignant accompagne les malades dans leurs activités quotidiennes pour leur bien-être et constitue, pour le malade, un soutien concret afin de l’aider à retrouver son autonomie.

Comme souvent en milieu hospitalier, les aides-soignants sont intégrés à une équipe médicale pluriprofessionnelle. Le métier a un côté très « utilitaire » avec une partie importante d’entretien des chambres et des locaux.

Devenir aide-soignant : qualités requises

Les qualités nécessaires sont les mêmes que pour les infirmiers : bonne résistance physique afin de supporter les horaires décalés, la longueur des journées de travail et les gardes de nuit. Le soignant doit aussi rester à l’écoute des patients.

Le diplôme d’État d’aide-soignant

Les aides-soignants sont titulaires du diplôme d’État d’aide-soignant. L’obtention du diplôme passe par une formation ou une validation des acquis professionnels :

  • Pour l’entrée en formation, le candidat doit être âgé de 17 ans au moins.
  • La validation des acquis professionnels pour l’obtention du diplôme d’État représente 30 % des recrutements.

Devenir aide-soignant dans la Fonction publique : après le diplôme d’État

Recrutement

Le recrutement dans la fonction publique hospitalière se fait par concours sur titre (sans épreuves). Chaque établissement organise son propre recrutement qui est publié par l’Agence régionale de santé (ARS) dont il dépend.

Rémunération mensuelle

Un aide-soignant dans le secteur public en début de carrière perçoit environ 1 495 € net et 2 139 € en fin de carrière, au dernier échelon du grade d’aide-soignant de classe exceptionnelle.

Évolution de carrière

Après 3 années de service, il est possible de se présenter au concours d’entrée à l’école d’infirmier. Le lauréat peut alors suivre la formation au diplôme d’infirmier (d’une durée de 3 ans) tout en percevant son salaire.


Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de la Fonction publique sur la page Facebook de Vocation Service Public.