Cette rubrique est parrainée par la Banque Française Mutualiste

Alexis, 23 ans, lauréat du concours d’inspecteur des finances publiques après un master de droit

Alexis, 23 ans, lauréat du concours d'inspecteur des finances publiques après un master de droit

Après une maîtrise et un master 2 de droit des affaires spécialité droit fiscal, j’ai décidé, immédiatement après la fin de mes études, de tenter le concours d’inspecteur des finances publiques.

Le métier d’avocat était celui vers lequel je me dirigeais mais des expériences en cabinet m’ont permis de comprendre que le service public était davantage fait pour moi.

Je me suis préparé avec le CNED, mes notes prises pendant les cours magistraux à l’Université, ainsi qu’avec plusieurs livres (« Inspecteur des finances publiques » publié chez Foucher, le manuel de droit public publié par la Documentation française).

Outre les nombreuses fonctions passionnantes auxquelles il peut conduire, le concours d’inspecteur présente deux avantages pour les candidats.

D’une part, le choix des matières est assez large : économie, droit civil, droit public, droit européen, droit des affaires, mathématiques, comptabilité, finances publiques, économétrie.

D’autre part, les candidats ont la possibilité de prendre la même discipline à l’écrit et à l’oral de spécialité ; cela permet d’optimiser les révisions.

J’ai commencé à me préparer au mois de janvier 2013, en compilant tous les documents correspondant au programme officiel de la matière choisie (droit public en ce qui me concerne).

Cette phase demande du temps - car il faut veiller à être le plus complet possible, à varier ses sources et, surtout, à les actualiser - mais il est possible de la cumuler avec la fin de son cursus universitaire. Ce fut mon cas. S’en est suivi le moment des révisions proprement dites, au cours de l’été.

Pour les écrits, le fait de maîtriser la méthode de la note de synthèse et, surtout, d’être imprégné de sa philosophie (il ne faut ni disserter, ni commenter) est indispensable, de même qu’une bonne connaissance du programme de la matière choisie. Pour l’oral, il s’agira de reprendre ses connaissances, de les actualiser à nouveau - si besoin est - et de bien préparer l’entretien de motivation.

Un conseil : suivre l’actualité et rester soi-même.


- Pour en savoir plus sur ce métier, consultez notre fiche-métier Inspecteur des finances publiques : fiche métier.

- Pour intégrer la Fonction publique d’État, territoriale ou hospitalière…
Consultez nos 60 fiches-métiers détaillées.

- Pour connaître les dates d’inscription au concours, consultez gratuitement et sans inscription notre calendrier.