Balayeur, un poste convoité

Balayeur, un poste convoité

En chine, les jeunes diplômes se tournent vers la fonction publique pour échapper à la précarité et à la faiblesse des salaires dans le secteur privé.

Seuls le étudiants des universités les plus prestigieuses trouvent un emploi. Les jeunes diplômés des universités de " troisième rang" doivent se contenter de postes précaires et mal rémunérés. Les uniques CDI sont proposés par les collectivités et l’État, ainsi les carrières de balayeur, d’éboueurs sont très recherchées.

Récemment, la ville de Harbin a reçu plus de 10 000 candidatures dont 2 954 titulaires de masters pour ses 457 postes de balayeurs.