Conservateur territorial du patrimoine : réussir le concours 2016-2017

Conservateur territorial du patrimoine : réussir le concours 2016-2017

Les informations sur le métier sont présentes dans la fiche Conservateur territorial du patrimoine : fiche métier.

Concours de conservateur territorial du patrimoine : conditions d’inscription

Conditions de diplôme

Le concours externe est ouvert dans différentes spécialités aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant un second cycle d’études supérieures ou d’un diplôme de même niveau.

Pour la spécialité Archives, le concours est ouvert aux élèves de l’École nationale des Chartes ayant satisfait aux obligations de scolarité de la troisième année.

Conditions générales

Pour s’inscrire au concours de conservateur territorial du patrimoine, les candidats doivent également :

  • Être âgés de moins de trente ans au 1er janvier de l’année du concours.
  • Posséder la nationalité française ou être ressortissants d’un État membre de la CEE.
  • Jouir de leurs droits civiques.
  • Ne pas avoir un casier judiciaire (bulletin n°2) portant des mentions incompatibles avec l’exercice des fonctions.
  • Se trouver en position régulière au regard du code du service national.
  • Remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction.

Comme pour toute la fonction publique territoriale, la réussite du concours ne vaut pas recrutement, mais inscription sur la liste d’aptitude. Il appartient au lauréat de présenter sa candidature auprès des collectivités disposant de postes vacants.

Épreuves des concours de conservateur territorial du patrimoine

Premier concours externe (toutes spécialités sauf Archives)

Les épreuves d’admissibilité consistent en :

  • Une dissertation générale sur un sujet portant, au choix du candidat, soit sur l’histoire européenne, soit sur l’histoire de l’art européen, soit sur l’archéologie préhistorique et historique européenne, soit sur l’ethnologie, soit sur les sciences de la nature (Durée : 5 h, coeff 2).
  • Une épreuve spécialisée d’analyse et de commentaire de plusieurs documents se rapportant a une option choisie par le candidat lors de son inscription au concours (Durée : 5 h, coeff 3).
  • Une épreuve de langue ancienne ou de langue vivante étrangère choisie par le candidat lors de son inscription consistant en la traduction, sans dictionnaire pour les langues vivantes, d’un texte, suivie, dans le cas des langues vivantes étrangères, d’une ou de plusieurs questions se rapportant au texte (Durée : 3 h, coeff 1).
    - Langues anciennes pouvant être choisies : latin, grec ancien, hébreu ancien, arabe littéraire.
    - Langues vivantes pouvant être choisies : allemand, anglais, espagnol, italien, russe, arabe moderne, chinois, japonais.

Les épreuves d’admission consistent en :

  • Un entretien avec le jury :
    - dans un premier temps, à partir d’un dossier proposé par le jury en fonction de l’option du candidat ;
    - et, dans un deuxième temps, permettant d’apprécier les motivations et les aptitudes du candidat par rapport à la (ou aux) spécialité(s) présentée(s). Le dossier comporte au moins quatre documents (images, textes, graphiques…). L’option est la même que celle choisie par le candidat pour la deuxième épreuve d’admissibilité. Cette épreuve est notée sur 10 pour la première partie et sur 10 pour la deuxième (Préparation : 1 h, durée : 1 h, coeff 4).
  • Une épreuve de langue vivante étrangère choisie lors de l’inscription, le cas échéant, autre que celle présentée à l’admissibilité, et figurant sur une liste fixée par arrêté. L’épreuve consiste en une conversation dans la langue choisie à partir d’un texte. L’usage d’un dictionnaire n’est pas admis (Préparation : 30 min, durée : 30 min, coeff 1). Langues vivantes pouvant être choisies : anglais, allemand, italien, espagnol, russe, arabe moderne, chinois, japonais.

Deuxième concours externe (spécialité Archives)

Les épreuves d’admission sont :

  • Un entretien avec le jury :
    - dans un premier temps, à partir d’un dossier proposé par le jury en fonction de la spécialité archives ;
    - et, dans un deuxième temps, permettant d’apprécier les motivations et les aptitudes du candidat. Ce dossier comporte au moins quatre documents (images, textes, graphiques…). Cette épreuve est notée sur 10 pour la première partie et sur 10 pour la deuxième (Préparation : 1 h, durée : 1 h, coeff 4).
  • Une épreuve de langue vivante étrangère choisie lors de l’inscription et figurant sur une liste fixée par arrêté. L’épreuve consiste en une conversation dans la langue choisie à partir d’un texte. L’usage d’un dictionnaire n’est pas admis (Préparation : 30 min, durée : 30 min, coeff 1). Langues vivantes pouvant être choisies : anglais, allemand, italien, espagnol, russe, arabe moderne, chinois, japonais.

Options de la deuxième épreuve d’admissibilité du concours externe

Spécialités Archéologie, Monuments historiques et Inventaire, Musées :

  • Archéologie et histoire de l’art et des civilisations de l’Europe des périodes paléolithique et mésolithique ;
  • Archéologie et histoire de l’art et des civilisations de la France de la période néolithique et des âges des métaux ;
  • Archéologie historique de la France de l’époque gallo-romaine jusqu’à la fin du XVIIIe siècle ;
  • Archéologie et histoire de l’art et des civilisations du monde gréco-romain jusqu’au Ve siècle après J.-C. ;
  • Histoire de l’art et des civilisations du Moyen Age européen et de Byzance du Ve siècle au XVe siècle ;
  • Histoire de l’art et des civilisations de l’Europe du XVe siècle à la fin du XVIIIe siècle ;
  • Histoire de l’art et des civilisations dans le monde occidental de la fin du XVIIIe siècle à nos jours ;
  • Archéologie et histoire de l’art et des civilisations de l’Egypte antique ;
  • Archéologie et histoire de l’art et des civilisations du Proche-Orient antique ;
  • Archéologie et histoire de l’art et des civilisations du monde islamique des origines à nos jours ;
  • Archéologie et histoire de l’art et des civilisations de l’Inde et du monde indianisé des origines à nos jours ;
  • Archéologie et histoire de l’art et des civilisations de l’Extrême-Orient (Chine, Japon, etc.) des origines à nos jours ;
  • Archéologie et histoire de l’art et des civilisations de l’Afrique des origines à nos jours ;
  • Archéologie et histoire de l’art et des civilisations de l’Océanie des origines à nos jours ;
  • Archéologie et histoire de l’art et des civilisations des Amériques amérindiennes des origines à nos jours ;
  • Ethnologie européenne ;
  • Histoire des techniques et patrimoine industriel

Spécialité Patrimoine scientifique, technique et naturel :

  • Histoire des techniques et patrimoine industriel
  • Patrimoine et sciences de la nature

Spécialité Archives :

  • Documents d’archives du Moyen Age à nos jours (analyse et commentaire historique et diplomatique) : cette épreuve fait appel à des connaissances en paléographie, en latin et en ancien français.