Éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse (EPJJ) : réussir le concours 2016-2017

Éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse (EPJJ) : réussir le concours 2016-2017

Les informations sur le métier sont présentes dans la fiche Éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse (EPJJ) : fiche métier.

Concours d’EPJJ : conditions d’inscription

Les candidats doivent posséder la nationalité française, jouir de leurs droits civiques, n’avoir pas de mention au casier judiciaire (B2) incompatible avec l’exercice des fonctions et être aptes physiquement à exercer les fonctions.

Certaines conditions sont particulières aux différents types de concours :

  • Concours externe : vous avez bac+2 minimum.
  • Concours externe sur titre : vous êtes titulaire d’un diplôme d’État d’éducateur spécialisé.
  • Concours 3e voie : vous avez exercé pendant 5 ans une ou plusieurs activités dans le domaine éducatif, social, sportif ou culturel (au cours des 10 dernières années, avec un contrat de droit privé).
  • Concours interne : vous êtes fonctionnaire ou agent public depuis au moins 3 ans.

Épreuves des concours d’Éducateur pour la protection judiciaire de la jeunesse

Épreuves des concours externe, interne et 3e voie

  • Rédaction d’une note à partir d’un dossier de vingt pages au plus. Celle-ci a pour objet l’analyse d’une situation éducative ou familiale, le but étant d’en dégager la problématique et de proposer les solutions permettant d’y répondre (durée : 4 heures, coefficient 4 pour concours externe et interne, 3 pour 3ème voie.)
  • En cas de réussite à l’écrit, pour les concours externe et interne, le candidat participe à un stage d’observation de 5 jours au sein d’un service départemental de la PJJ. À l’issue de celui-ci, le candidat a 72h pour rédiger un compte-rendu (3 pages maximum) dans lequel il précise les enseignements qu’il a tirés de cette expérience et ses motivations à exercer les fonctions d’éducateur.
  • Épreuve de table ronde. Destinée à apprécier l’aptitude à la prise de parole, les qualités relationnelles et d’écoute du candidat, elle consiste pour les candidats réunis face aux membres du jury à élaborer une réponse collective à des questions d’actualité dans le domaine social ou éducatif. Elle est suivie d’un entretien individuel avec un membre du jury (durée : 45 minutes, dont 30 minutes de table ronde et 15 minutes pour l’entretien individuel, coefficient 2).
  • Entretien avec le jury. Destiné à vérifier l’aptitude et la motivation du candidat. Le jury dispose du dossier RAEP ou du compte-rendu de stage et du document retraçant le parcours de formation et les activités antérieures du candidat (durée : 30 minutes, coefficient 6 pour concours externe et interne, durée : 70 minutes, coefficent 4 pour concours 3ème voie.)

Épreuve du concours sur titre : entretien avec le jury

Le candidat expose sa formation et/ou son expérience professionnelle. Le candidat est ensuite interrogé par le jury sur un cas pratique PJJ l’amenant à formuler des éléments de réponse et des propositions d’action.

L’entretien permet en outre d’apprécier les connaissances générales du candidat en matière de politique du traitement de la délinquance des mineurs, mais aussi d’évaluer ses qualités de réflexion et de vérifier ses aptitudes et sa motivation à exercer les fonctions d’éducateur de la PJJ (durée : 10 minutes d’exposé, 45 minutes d’entretien).

À l’issue du concours, les futurs éducateurs bénéficient d’une formation rémunérée à l’École nationale de la protection judiciaire de la jeunesse, à Roubaix.


Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de la Fonction publique sur la page Facebook de Vocation Service Public.