Gendarme adjoint volontaire et Aspirant de gendarmerie issu du volontariat : réussir le concours 2016-2017

Gendarme adjoint volontaire et Aspirant de gendarmerie issu du volontariat : réussir le concours 2016-2017

Les informations sur le métier sont présentes dans la fiche Gendarme adjoint volontaire (GAV) : fiche métier.

GAV et aspirant de gendarmerie : conditions d’inscription

Pour s’inscrire au concours de gendarme adjoint volontaire et aspirant de gendarmerie issu du volontariat, il faut :

  • être de nationalité française,
  • être en règle au regard des dispositions du Code du service national,
  • jouir de ses droits civiques et être de bonne moralité,
  • avoir 17 ans révolus et moins de 26 ans à la date de dépôt de la candidature,
  • être reconnu apte physiquement par un médecin servant dans la Gendarmerie,
  • réussir les épreuves de sélection.

Épreuves de sélection des GAV et aspirants de gendarmerie

La sélection comporte trois épreuves (quatre pour aspirant) :

  • un test psychotechnique,
  • un questionnaire de connaissances générales (français, culture générale et calcul),
  • un test de compréhension de textes,
  • un entretien pour les Aspirants.

Test psychotechnique

Le test psychotechnique a pour objectif de s’assurer que la personnalité du candidat est compatible avec la fonction de GAV ou de réserviste. Bien entendu, ce test de personnalité est moins sévère que pour le concours de sous-officier d’active. Il n’en reste pas moins qu’un GAV ou un réserviste porte une arme et qu’il est indispensable qu’il soit équilibré psychologiquement.

Questionnaire de connaissances générales

Le questionnaire de connaissances générales (français, culture générale et calcul) est, quant à lui, plus sélectif car il aborde des matières faisant appel à un large éventail de connaissances : ce sont les bases scolaires (français et, dans une moindre mesure, calcul) auxquelles s’ajoute la culture générale (histoire, géographie, histoire de l’art, les institutions, etc.).

« La sélection se complique à ce niveau car ces bases sont importantes pour pouvoir aider les gendarmes dans leur travail quotidien. Votre « job » ne consiste pas à vous promener en fourgon ! Vous ne serez pas passif : vous allez participer à toutes les tâches car, en gendarmerie, votre aide est précieuse ; en outre, on considère que vous êtes susceptible de faire carrière et que ces bases vous seront, dans ce cadre-là, indispensables. »

Test de compréhension de textes

Le test de compréhension de textes est une épreuve qui n’existe dans aucun autre concours de ce type. C’est une épreuve très particulière qu’il faut connaître pour avoir des chances de la réussir.

Il s’agit de plusieurs textes (de 20 lignes environ) accompagnés de questions à choix multiple. Ce ne sont pas des textes littéraires ou philosophiques mais plutôt des récits décrivant des scènes quotidiennes du métier de gendarme…

Rien de compliqué en apparence, sauf que les textes et les questions sont nombreux et vous devez, bien évidemment, répondre à un maximum de questions en un minimum de temps.

La gendarmerie propose une formation afin de préparer au mieux les tests.

Des livres de révision et de préparation sont également proposés par la gendarmerie.

GAV et aspirants de gendarmerie : formation après la sélection

En cas de réussite aux tests de sélection, les lauréats seront affectés dans une école de gendarmerie à :

  • Chateaulin (29),
  • Chaumont (52),
  • Montluçon (03),
  • Rochefort (17),
  • camp de Beynes (78),
  • Fontainebleau (77),
  • Tulle (19).

Ils y suivront une formation rémunérée initiale de 13 semaines. Une formation complémentaire de 12 semaines sera ensuite dispensée dans l’unité d’affectation.


Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de la Fonction publique sur la page Facebook de Vocation Service Public.