Greffier / greffier en chef : réussir le concours 2016-2017

Greffier / greffier en chef : réussir le concours 2016-2017

Les informations sur le métier sont présentes dans la fiche Greffier – Greffier en chef : fiche métier.

Épreuves du concours externe de greffier des services judiciaires

Phase d’admissibilité

- Épreuve n° 1 (durée : 4 heures ; coefficient 4)

Résolution d’un cas pratique à partir d’un dossier documentaire se rapportant à des problématiques concrètes d’ordre administratif ou juridique et procédural. La réponse apportée au cas pratique sera construite sous la forme d’une note structurée qui aura pour objectif de mettre le candidat en situation professionnelle.

- Épreuve n° 2 (durée : 3 heures ; coefficient 4)

Deux questions, au choix du candidat après communication des sujets, portant sur l’une des options suivantes :

  • Option n° 1 : le droit civil.
  • Option n° 2 : la procédure civile.
  • Option n° 3 : le droit pénal.
  • Option n° 4 : la procédure pénale.
  • Option n° 5 : le droit du travail.
  • Option n° 6 : la procédure prud’homale.

Phase d’admission

- Épreuve n°3 (durée : 25 minutes maximum dont dix minutes d’exposé ; coefficient 4)

Les candidats choisissent lors de leur inscription l’une des deux options suivantes (ce choix est définitif) :

  • Option n° 1 : conversation avec le jury à partir, au choix du candidat après tirage au sort, d’un texte ou d’un sujet de portée générale visant à apprécier la personnalité et les aptitudes du candidat à exercer les fonctions de greffier (chaque candidat dispose d’un temps de préparation de trente minutes),

ou

  • Option n° 2 : présentation d’un dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) permettant d’apprécier l’expérience professionnelle du candidat, sa personnalité, ses motivations et ses aptitudes à exercer les fonctions de greffier (pas de temps de préparation).

Concours externe de greffier des services judiciaires : programme

Phase d’admissibilité

- Épreuve n° 1 (durée : 4 heures ; coefficient 4) : pas de programme particulier.

- Épreuve n° 2 (durée : 3 heures ; coefficient 4) :

  • Option n° 1 : droit civil
    Les personnes :
    • les personnes physiques, l’état des personnes, le nom, le domicile, l’absence ;
    • les actes de l’état civil ;
    • le mariage, le divorce, la séparation de corps, la séparation de fait ;
    • le pacte civil de solidarité ;
    • la filiation ;
    • l’autorité parentale ;
    • la minorité : l’administration légale, la tutelle, l’émancipation ;
    • les majeurs protégés : la sauvegarde de justice, la tutelle, la curatelle ;
    • les obligations :
    - les contrats et quasi-contrats : notions générales ;
    - les conditions essentielles de validité des contrats ;
    - la preuve des obligations.
  • Option n° 2 : procédure civile Les principes directeurs du procès :
    • l’action ;
    • la compétence ;
    • la demande en justice ;
    • les moyens de défense ;
    • la conciliation ;
    • l’administration judiciaire de la preuve ;
    • l’abstention, la récusation et le renvoi ;
    • l’intervention ;
    • les incidents d’instance ;
    • la représentation et l’assistance en justice ;
    • le ministère public ;
    • le jugement : généralités, les différentes formes de jugements et d’ordonnances ;
    • l’exécution des jugements ;
    • les voies de recours ;
    • les délais, les actes des huissiers de justice, les notifications.
  • Option n° 3 : droit pénal
    • la légalité pénale ;
    • l’application de la loi pénale dans le temps et dans l’espace ;
    • la responsabilité pénale ;
    • la responsabilité pénale des mineurs ;
    • la classification des infractions ;
    • les éléments constitutifs des infractions ;
    • la tentative, la complicité, le concours d’infractions, le non-cumul des peines ;
    • les causes d’irresponsabilité ou d’atténuation de la responsabilité pénale ;
    • les circonstances aggravantes ;
    • la récidive ;
    • les peines et mesures de sûreté, les substituts de peine ;
    • le sursis.
  • Option n° 4 : procédure pénale • l’action publique et l’action civile ;
    • le ministère public ;
    • les enquêtes de police : enquête préliminaire et enquête de flagrance ;
    • les mesures alternatives aux poursuites ;
    • les phases de l’instruction ;
    • la comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité ;
    • le juge des libertés et de la détention ;
    • le contrôle judiciaire ;
    • la détention provisoire ;
    • les mandats de justice ;
    • les juridictions de jugement ;
    • les juridictions de mineurs statuant en matière pénale ;
    • les voies de recours ;
    • l’exécution des peines ;
    • l’application des peines ;
    • la victime et le procès pénal.
  • Option n° 5 : droit du travail

    - L’emploi :
    • la formation : le contrat d’apprentissage, la formation professionnelle continue ;
    • le contrat de travail : le contrat de travail à durée déterminée, le contrat de travail à durée indéterminée, le travail temporaire ;
    • la protection de l’emploi : la suspension du contrat de travail, le licenciement, les modes de rupture autres que le licenciement ;
    • les conditions de travail : la durée du temps de travail, les repos et congés, le règlement intérieur et le droit disciplinaire, la santé et la sécurité au travail ;
    • la rémunération du travail : le salaire, la participation et l’intéressement.

    - La représentation des salariés :
    • les syndicats et l’exercice du droit syndical dans l’entreprise ;
    • les délégués du personnel ;
    • les comités d’entreprise.

    - Négociations et conventions collectives.

    - Les conflits collectifs du travail.
  • Option n° 6 : procédure prud’homale
    • la compétence d’attribution ;
    • la compétence territoriale ;
    • la saisine du conseil de prud’hommes ;
    • l’assistance et la représentation des parties ;
    • la recevabilité des demandes ;
    • la procédure de conciliation ;
    • le conseiller rapporteur ;
    • la procédure de jugement ;
    • le référé prud’homal ;
    • le juge départiteur ;
    • l’exécution des jugements ;
    • les voies de recours.

Phase d’admission

Épreuve n°3 du concours externe (durée : 25 minutes maximum dont 10 minutes d’exposé ; coefficient 4) : pas de programme particulier.