Sapeur-pompier non officier : réussir le concours 2016-2017

Sapeur-pompier non officier : réussir le concours 2016-2017

Les informations sur les missions et le métier sont disponibles dans la fiche Sapeur-pompier professionnel (civil, fonction publique territoriale) : fiche métier.

Concours externe de sapeur-pompier non officier

Condition d’accès

Les inscriptions se font auprès du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) organisateur. Il faut :

  • Être âgé de 16 ans au moins, il n’y a plus de limite d’âge supérieur.
  • Posséder la nationalité française.
  • Jouir de ses droits civiques.
  • Les mentions portées au bulletin n°2 du casier judiciaire doivent être compatibles avec les fonctions de sapeur-pompier.
  • Être en position régulière au regard du code du service national.
  • Avoir au minimum un SIGYCOP de profil B (2223332) : voir l’arrêté du 6 mai 2000 (art. 9 et 10).
  • Avoir une taille égale ou supérieure à 1,60 m.
  • Remplir les conditions d’aptitude spécifiques.
  • Être titulaire, au 1er janvier de l’année du concours, au moins du brevet d’études du premier cycle, du brevet des collèges, du diplôme national du brevet ou de l’un des titres ou diplômes homologués au niveau V (liste établie par arrêté du ministre de l’Intérieur).

Les épreuves physiques sont particulièrement importantes et éliminatoires.

Les épreuves écrites portent sur des problèmes mathématiques, des QCM et questionnaires ouverts, complétées par une épreuve orale d’entretien avec le jury (exposé de candidature et motivation).

Épreuves du concours

Épreuves écrites de pré-admissibilité
  • Une dictée correspondant à l’enseignement délivré pour l’accès au diplôme de niveau V (Brevet des collèges). Durée trente minutes, coefficient 1, épreuve notée sur 20.
  • Deux problèmes de mathématiques portant sur le programme suivant :
    - Les quatre opérations : nombres entiers, nombres décimaux, fractions, mesures de longueur, surfaces, capacités, poids, densité, règles de trois, partages proportionnels.
    - Les lignes droites, perpendiculaires, autres polygones, cercles, secteurs, segments, arc.
    - Volumes courants : parallélépipède, prisme, cylindre, sphère.
    - Nombres complexes : le temps, les unités de temps, conversions, vitesse moyenne.

Ces problèmes pourront prendre l’aspect d’exercices numériques ou de géométrie (calcul d’aire, de volume, mesures de quantité, de temps, de longueur…).

Les exercices donnés pourront comporter une ou des questions faisant appel au bon sens et au raisonnement du candidat, la ou les réponses attendues pouvant impliquer une solution non chiffrée notée sur 2 points et une explication (sur 2 points) ne devant pas excéder cinq lignes manuscrites.

Durée : une heure, coefficient 1, épreuve notée sur 20.

Toute note inférieure à 5/20 à l’une de ces épreuves et toute note moyenne inférieure à 10/20 est éliminatoire et n’autorise pas la participation aux épreuves physiques et sportives.

Épreuves physiques d’admissibilité
  • Une épreuve de natation de 50 m nage libre.
  • Une épreuve de souplesse.
  • Une épreuve d’endurance cardio-respiratoire (Luc Léger).
  • Une épreuve d’endurance musculaire de la ceinture abdominale (gainage).
  • Une épreuve d’endurance musculaire des membres supérieurs (traction statique).
  • Une épreuve d’endurance des membres inférieurs (Killy).

Ces épreuves sont notées chacune sur 20 sur le fondement d’un barème fixé par arrêté du ministre de l’Intérieur. La note de l’épreuve d’endurance cardio-respiratoire est affectée d’un coefficient 2, les notes des autres épreuves sont affectées d’un coefficient 1. Le total des points obtenu est divisé par 7. Cette note moyenne constitue la note des épreuves physiques et sportives, elle est affectée du coefficient 7.

Épreuve d’admission

Entretien avec un jury : 5 minutes de présentation et 15 minutes de questions diverses.

Cette épreuve d’entretien, qui se déroule sans préparation, a pour point de départ un exposé du candidat (cinq minutes au maximum) présentant les raisons pour lesquelles il fait acte de candidature. Elle est destinée à permettre au jury d’apprécier les qualités de réflexion, les connaissances générales et la motivation du candidat.

Durée : vingt minutes, coefficient 4.

Concours interne - réservé aux sapeurs-pompiers volontaires

Condition d’accès

Pour se présenter au concours interne de sapeur-pompier non officier, il faut :

  • Être ressortissant des États membres de l’Union européenne ou de tout autre État faisant partie de l’accord sur l’Espace économique européen.
  • Jouir de ses droits civiques.
  • Être en situation régulière au regard des dispositions du code du service national.
  • Être âgé de 16 ans au moins, il n’y a plus de limite d’âge supérieur.
  • Avoir la qualité de sapeur-pompier volontaire.
  • Être titulaire de la formation initiale des sapeurs-pompiers volontaires ou d’une formation équivalente.
  • Justifier de trois années de services effectifs.

Épreuves du concours

Épreuves écrites de pré-admissibilité
  • Une dictée correspondant à l’enseignement délivré pour l’accès au diplôme de niveau V (Brevet des collèges). Durée : trente minutes, coefficient 1, épreuve notée sur 20.
  • Questionnaire à réponses ouvertes et courtes (QROC) portant sur les unités de valeur relatives à la formation de sapeurs-pompiers volontaires. Durée : une heure, coefficient 1, épreuve notée sur 20.

Toute note inférieure à 5/20 à l’une de ces épreuves et toute note moyenne inférieure à 12/20 est éliminatoire et n’autorise pas la participation aux épreuves physiques et sportives.

Épreuves physiques d’admissibilité
  • Une épreuve de natation de 50 m nage libre.
  • Une épreuve de souplesse.
  • Une épreuve d’endurance cardio-respiratoire (Luc Léger).
  • Une épreuve d’endurance musculaire de la ceinture abdominale (gainage).
  • Une épreuve d’endurance musculaire des membres supérieurs (traction statique).
  • Une épreuve d’endurance des membres inférieurs (Killy).

Toute note inférieure à 5/20 à l’une de ces épreuves et toute note moyenne inférieure à 12/20 est éliminatoire.

Ces épreuves sont notées chacune sur 20 sur le fondement d’un barème fixé par arrêté du ministre de l’Intérieur. La note de l’épreuve d’endurance cardio-respiratoire est affectée d’un coefficient 2, les notes des autres épreuves sont affectées d’un coefficient 1. Le total des points obtenu est divisé par 7. Cette note moyenne constitue la note des épreuves physiques et sportives, elle est affectée du coefficient 7.

Épreuve d’admission

Entretien avec un jury : 5 minutes de présentation et 15 minutes de questions diverses.

Cette épreuve d’entretien se déroule sans préparation et a pour point de départ un exposé du candidat (cinq minutes au maximum) présentant les raisons pour lesquelles il fait acte de candidature. Elle est destinée à permettre au jury d’apprécier les qualités de réflexion, les connaissances générales et la motivation du candidat.

Durée : vingt minutes, coefficient 4.


Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de la Fonction publique sur la page Facebook de Vocation Service Public.