Sous-officier de gendarmerie : réussir le concours 2016-2017

Sous-officier de gendarmerie : réussir le concours 2016-2017

Les informations sur le métier sont présentes dans la fiche Sous-officier de gendarmerie : fiche métier.

Concours de sous-officier de gendarmerie : conditions d’inscription

Concours externe, interne et 3e voie

Trois concours permettent l’accès à la formation :

  • Le concours externe ouvert aux candidats titulaires du baccalauréat (ou équivalent).
  • Le concours interne ouvert :
    - aux gendarmes adjoints volontaires comptant, au 1er janvier de l’année du concours, au moins un an de service en cette qualité ;
    - aux adjoints de sécurité de la Police nationale comptant, au 1er janvier de l’année du concours, au moins un an de service en cette qualité ;
    - aux militaires des forces armées autres que la Gendarmerie nationale servant en vertu d’un contrat et comptant, au 1er janvier de l’année du concours, au moins quatre ans de service en cette qualité ;
    - aux réservistes de la Gendarmerie.
  • Le 3e concours (voie professionnelle) ouvert sans condition de diplôme aux candidats justifiant d’une expérience professionnelle de trois années.

Conditions d’accès

Pour pouvoir se présenter aux concours de sous-officier de gendarmerie, il faut :

  • Au 1er janvier de l’année du concours, être âgé de 18 ans au moins et de 35 ans au plus avant la 1re épreuve du concours.
  • Être titulaire d’un baccalauréat.
  • Être de nationalité française.
  • Être en règle au regard des dispositions du code du service national.
  • Présenter une moralité et avoir un comportement compatible avec l’exercice de la fonction de sous-officier de gendarmerie.
  • Ne pas s’être déjà présenté trois fois aux épreuves d’un même concours.
  • Pour les anciens militaires de carrière ou sous contrat : ne pas avoir, dans les conditions fixées à l’article L.4139-5 du code de la défense, été radié des cadres ou rayé des contrôles à titre définitif, à l’issue d’un congé de reconversion.

Épreuves du concours externe de sous-officier de gendarmerie

Épreuves écrites d’admissibilité

  • Composition : rédaction d’un devoir de connaissances générales avec l’aide d’une documentation. Durée 3 heures, coef. 5.
  • Épreuve d’aptitude professionnelle : QCM portant sur des suites ou des ensembles logiques à résoudre. Durée 35 minutes, coef. 2.
  • Épreuve de langue étrangère : allemand, anglais, arabe littéral, espagnol, italien, portugais. Durée 30 minutes, coef. 1.
  • Deux inventaires de personnalité destinés à préparer, pour les candidats admissibles, leur entretien individuel avec un psychologue.

Épreuves orales d’admission

  • Entretien auprès d’un psychologue : pas de coefficient.
  • Entretien avec le jury : sujet d’ordre général portant sur les grandes questions d’actualité ou sur les motivations du candidat. 10 minutes de préparation + 20 minutes d’entretien. Coef. 7.
  • Épreuve physique gendarmerie : parcours d’obstacles, simulation de combats et transport de poids. Coefficient 3.