Conservateur territorial du patrimoine : fiche métier

Conservateur territorial du patrimoine : fiche métier

Fonction publique territoriale (FPT) - Catégorie A+ - Secteur culturel - Métiers associés : conservateur des bibliothèques, directeur de service culturel

Conservateurs territoriaux du patrimoine : tendance de recrutement

Les concours sont organisés par le CNFPT. Comme pour toutes les professions de la filière musées et bibliothèques, après une baisse des recrutements jusqu’en 2010, la demande a repris en partie grâce aux départs en retraite, mais surtout à l’augmentation considérable de l’offre culturelle des communes et au développement des musées locaux.

La tendance devrait se poursuivre dans les années à venir avec environ 20 nouveaux postes disponibles chaque année.

La profession de conservateur territorial du patrimoine

Le métier est avant tout tourné vers la direction d’établissements ou de services culturels. Le conservateur est un manager d’équipe, d’idées et aussi gestionnaire d’un budget.

Il exerce à la fois des responsabilités scientifiques et techniques pour l’étude, le classement la conservation du patrimoine, et des responsabilités de gestion organisationnelle et comptable. Il doit mettre en valeur, démocratiser et enrichir le patrimoine d’une collectivité ou d’un établissement public.

La dimension éducative de la fonction est importante avec la création et la mise en place d’actions de communication et de présentation au public des collections. Les relations avec le système scolaire sont particulièrement importantes.

Le conservateur est aussi un scientifique qui participe à la recherche fondamentale et appliquée dans sa spécialité.

Ses affectations dépendent de la spécialité choisie :

  • archéologie ;
  • archives ;
  • inventaire ;
  • musées ;
  • patrimoine scientifique, technique et naturel.

La spécialité « archives » ouvre les postes de direction des services communaux ou régionaux des archives.

Devenir conservateur territorial du patrimoine : qualités requises

La capacité à diriger des équipes est fondamentale, comme celle de gérer un budget et d’imaginer des actions et des animations culturelles.

Le conservateur doit cumuler des qualités souvent contradictoires : scientifique accompli, il est également comptable des deniers publics et chef d’orchestre d’un établissement de conservation du patrimoine.

Le concours de conservateur territorial du patrimoine

Le concours externe est ouvert dans les spécialités citées plus haut aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant un second cycle d’études supérieures ou d’un diplôme de même niveau.

Pour la spécialité « Archives », le concours est ouvert aux élèves de l’École nationale des Chartes ayant satisfait aux obligations de scolarité de la troisième année.

Les informations sur les épreuves sont disponibles dans la fiche Conservateur territorial du patrimoine : réussir le concours 2016-2017.

Devenir conservateur territorial du patrimoine : après le concours

Rémunération

Le début de carrière s’effectue à l’indice 402 à et le dernier échelon à l’indice 882 pour des traitements bruts mensuels hors prime de 1 861 à 2 695 €.

Évolution de carrière

Un concours professionnel permet d’accéder au grade supérieur de conservateur en chef.

Lien utile :

- Inscription en ligne sur le site du CNFPT