Contrôleur des finances publiques : fiche métier

Contrôleur des finances publiques : fiche métier

Fonction publique d’État (FPE ministère de l’économie, des finances). Catégorie : B. Secteur : administratif. Métiers associés : technicien géomètre, programmeur, inspecteur des finances.

Il existe trois concours distincts : contrôleur des finances publiques, contrôleur des finances publiques affecté en qualité de programmeur et technicien géomètre des finances publiques. Cette fiche traite exclusivement du métier de contrôleur des finances publiques.

Contrôleurs des finances publiques : tendance de recrutement

Si les annonces du Gouvernement actuel portant sur la volonté de renforcer la lutte contre la fraude fiscale sont confirmées, les perspectives de recrutement pour les postes de contrôleur et d’inspecteur des finances seront revues à la hausse.

La profession de contrôleur des finances publiques

Les contrôleurs peuvent exercer :

  • À la Direction générale des impôts (DGI) pour des fonctions de gestion dans des postes administratifs et comptables et pour tout ce qui concerne les impôts : l’assiette, le recouvrement, le contrôle, le contentieux.
  • Dans les centres des impôts (à l’échelon local) pour le calcul et la vérification des impositions. Dans ce cas, ils sont en contact direct avec le contribuable. Ils assurent également l’encadrement du personnel.
  • Dans une recette des impôts où ils procèdent à l’encaissement des recettes fiscales.

Devenir contrôleur des finances publiques : qualités requises

Il faut un grand sens de l’ordre, de la rigueur et de la concentration pour démêler des situations comptables souvent confuses. Le contrôleur doit également faire preuve de pédagogie envers les contribuables et d’autorité lors d’un contrôle. Il doit aussi être polyvalent et comprendre le monde des entreprises.

Le concours de contrôleur des finances publiques

Les conditions d’inscription au concours externe sont les suivantes :

  • Être titulaire du baccalauréat ou diplômes et certificats équivalents.
  • Jouir de vos droits civiques et avoir un casier judiciaire (bulletin n°2) compatible avec l’exercice des fonctions.
  • Être en situation régulière vis-à-vis de la journée de préparation à la défense.
  • Être physiquement apte à l’exercice des fonctions de contrôleur.

Les informations sur les épreuves sont disponibles dans la fiche Contrôleur des finances publiques : réussir le concours 2016-2017.

Devenir contrôleur des finances publiques : après le concours

Formation

Les lauréats sont nommés contrôleurs stagiaires et bénéficient d’une formation en alternance composée d’une partie théorique de 7 mois à l’École nationale des finances publiques (Lyon ou Noisy-le-Grand) et d’un stage d’application de 4 mois. Une formation d’un mois au premier métier complète le dispositif.

Rémunération

La rémunération varie selon la brigade d’affectation, de 1 509 € brut à l’indice 326 en début de carrière à 2 602 € brut à l’indice 562 au dernier échelon du grade. Des primes viennent compléter les rémunérations.

Grades et évolution de carrière

Par concours ou promotion interne, les contrôleurs peuvent accéder aux postes de contrôleur principal et d’inspecteur des finances publiques. Le concours d’inspecteur principal donne accès aux fonctions d’encadrement supérieur des finances publiques.

Informations complémentaires :

- Inscription au concours

- École nationale des finances publiques - Centre des concours de Lille 55, rue Jean Jaurès - 59867 LILLE Cedex 9 Mél : enfip.ccl@dgfip.finances.gouv.fr - Tél : 0 810 873 767

- Voir aussi le centre des impôts de votre domicile