Coupes budgétaires au ministère de l’écologie, quel impact sur l’emploi ?

Coupes budgétaires au ministère de l'écologie, quel impact sur l'emploi ?

Après les déclarations fracassantes de l’ex ministre de l’écologie Delphine Batho sur le budget 2014, les coupes budgétaires imposées à son ministère et la baisse des effectifs qu’elles allaient engendrer, la ministre a été limogé du Gouvernement mardi 2 juillet 2013.

Le matin, Delphine Batho sur RTL avait qualifié le budget prévisionnel 2014 de "mauvais budget". Soutenue par les défenseurs de l’environnement, elle s’était interrogée sur les priorités du gouvernement et sur la baisse de 7 % de ses crédits.

Réaction immédiate de Matignon qui l’a convoquée en milieu d’après-midi. Peu après, un communiqué de l’Elysée indique que François Hollande a mis fin aux fonctions de la ministre de l’Écologie, Delphine Batho et sur proposition du Premier ministre a nommé Philippe Martin (PS du Gers, membre de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire à l’Assemblée nationale) pour lui succéder.

Les coupes budgétaires auront un impact certain sur les emplois au sein du ministère de l’écologie, en particulier pour les techniciens affectés au contrôle et à la gestion de l’eau et des forêts. Nous suivrons attentivement les conséquences dans les mois à venir.