Départements, la déflagration Valls

Départements, la déflagration Valls

Dans son discours de politique générale, le 7 mars, Manel Valls a indiqué son souhait de supprimer les conseils généraux d’ici 2021, de définir nouvelle carte intercommunale en 2018, de supprimer la clause de compétence générale des collectivités et de diviser le nombre de régions par deux.

Cette redéfinition de la gestion territoriale permettrait aux régions de disposer de "tous les leviers, des compétences pour accompagner les entreprises et encourager l’investissement local" selon Manuel Valls.

Un chantier à hauts risques pour le premier ministre car toucher aux départements, c’est toucher à l’emploi. Mais gardons-nous de tout alarmisme prématuré en la matière et attendons les prochaines annonces. En effet, si les effectifs de l’encadrement devraient être réduits en raison des regroupements, les personnels de terrain seraient relativement préservés. Ce n’est pas le transfert de compétence vers la région qui diminuerait le nombre d’agents dans les collèges et les écoles, pour l’entretien des routes, dans les centres d’animation de quartier, les centres sociaux, etc. Les plus concernés par les diminutions de postes, ce sont … les élus.