Des « contraintes chiffrées » pour l’égalité homme/femme dans la fonction publique

Des « contraintes chiffrées » pour l'égalité homme/femme dans la fonction publique

Françoise Guégot, dans son rapport sur l’égalité homme/femme dans la fonction publique propose des contraintes chiffrées plutôt que des quotas et fixe l’objectif de 40 % de femmes aux postes de direction d’ici 2015, et d’ici 2017 pour les cadres nommés en conseil des ministres.

Georges Tron, secrétaire d’Etat à la Fonction publique est favorable à cet objectif de 40 %, et il pourrait l’intégrer au projet de loi présenté au printemps sur la résorption de la précarité dans la fonction publique.

Le secrétaire d’État a déclaré lors d’une interview au Monde le 8 mars 2011 : « Je suis convaincu qu’il faut entrer dans une logique de sanction si l’on veut sortir du domaine incantatoire ».