Des régions excédentaires

Des régions excédentaires

Le rêve de tout Président de collectivité : un budget de fin d’année positif. Cette réalité se déroule en Allemagne, pays du zéro déficit où les Länder situés dans la zone de l’ancienne RDA présentent des excédents budgétaires. Par contre, tous les Länder allemands qui ont un déficit budgétaire en 2013 sont situés dans l’ancienne zone ouest soit 16 au total. La Bavière et le Schleswig-Holstein sont les seules à l’ouest qui présente un bilan excédentaire.

Les bons élèves de l’est ont de quoi être fiers. La Saxe arrive en tête avec un excédent de 822 millions d’euros, puis viennent le Brandebourg avec 720 millions d’euros, la Thuringe pour 341 millions et la Saxe-Anhalt avec 249. A l’autre extrémité du classement la Rhénanie-du-Nord-Westphalie qui détient la palme du déficit avec 2,45 milliards d’euros de déficit. La richesse apparente n’est pas synonyme de rigueur budgétaire, à l’exemple du Bade-Wurtemberg dont le déficit est de 210 millions d’euros alors que les sièges sociaux de Mercedes et de Porsche sont implantés à Stuttgart, sa capitale.

Une des raisons avancées pour expliquer ces écarts sont les frais de personnels. Alors qu’ils représentent 24 % en moyenne dans les Länder de l’est, à l’Ouest ils s’élèvent à 38 % des budgets. Les Länder de l’est sont cependant favorisés par les subventions fédérales. Leurs dépenses ne sont couvertes qu’à hauteur de 56 % par l’impôt (77 % à l’ouest). Le reste étant subventionné par la redistribution fédérale - appelée péréquation en Allemagne.