Economies sur les dépenses publiques, qui est concerné ?

Economies sur les dépenses publiques, qui est concerné ?

Le 16 avril, le Premier ministre, Manuel Valls a présenté son plan d’économie sur les dépenses publiques.

L’État devra réaliser, à lui seul, 18 milliards d’euros d’économies sur les 50 milliards d’euros annoncés. La fonction publique territoriale est à contribution pour 11 milliards, l’assurance maladie pour 10 milliards d’euros et la protection sociale pour 11 milliards d’euros.

Concernant la fonction publique, Manuel Valls a confirmé le gel du point d’indice, sans préciser d’échéance (selon une source gouvernementale citée par l’AFP le 16 avril, le point d’indice serait gelé jusqu’en 2017). "Les fonctionnaires contribueront à l’effort d’économie nécessaire avec la poursuite de la stabilisation de la valeur du point fonction publique". Une mauvaise nouvelle alors que l’Insee publie le même jour une étude confirmant la baisse des salaires dans les trois versants de la fonction publique. L’étude de l’INSEE

La baisse des effectifs est aussi maintenue mais les créations de postes dans l’éducation nationale sont confirmées et "Pour garantir la sécurité des Français, nous créerons les postes prévus dans la police, la justice et l’administration pénitentiaire." Pour les autres ministères, le nombre d’agents sera réduit avec un redéploiement des effectifs pour la préservation du service public.

Pour les grandes agences de l’État, Pôle emploi et les universités sauvent leurs effectifs mais dans toutes les autres agences ils seront réduits."Ils devront faire des efforts sur leurs dépenses de fonctionnement tout en gardant un niveau d’exigence en termes d’efficacité et de lisibilité de l’action publique."

Les collectivités locales sont priées de renforcer les mutualisations de moyens entre communes et intercommunalités. La réforme de la dotation globale de fonctionnement sera destinée à "encourager les comportements vertueux et renforcer les mécanismes de solidarité financière entre collectivités riches et défavorisées".