Éducateur technique spécialisé : fiche métier

Éducateur technique spécialisé : fiche métier

Fonction publique d’État Catégorie B Secteur social Métiers associés : éducateur de jeunes enfants, assistant social, moniteur-éducateur, éducateur spécialisé

Éducateurs techniques spécialisés : tendance de recrutement

Concours d’accès aux écoles préparant au diplôme d’État d’éducateur spécialisé : annuel. Nombre de postes : environ 600 postes disponibles chaque année.

La fonction publique hospitalière représente le plus gros employeur pour les centres médico-sociaux, les hôpitaux, les centres de soins pour personnes handicapées, les centres psychiatriques. Chaque établissement organise un recrutement sur titre.

Les associations emploient le reste des éducateurs techniques dans des centres d’accueil pour enfants et adolescents, des foyers d’urgence, des centres et des entreprises de réinsertion.

La profession d’éducateur technique spécialisé

L’éducateur technique spécialisé (ETS) est un travailleur social qui participe à l’insertion sociale professionnelle de personnes en difficulté sociale ou en situation de handicap grâce à la mise en œuvre d’activités éducatives à caractère technique et professionnalisant. Il fait partie d’une équipe d’acteurs sociaux, médicaux et économiques.

Il intervient auprès d’enfants, d’adolescents, d’adultes, handicapés, en situation de dépendance, en souffrance physique ou psychique, en difficulté sociale et familiale, en voie d’exclusion, inscrits dans un processus d’insertion.

L’ETS assure trois fonctions :
- l’accompagnement éducatif,
- la formation professionnelle,
- l’encadrement de la production.

ETS : qualités requises

Afin de transmettre un métier à des jeunes en difficulté, il faut être un professionnel accompli dans un métier de base, avoir envie de transmettre ses savoirs, de l’intérêt pour les problèmes humains et sociaux, le sens de l’écoute, la capacité à travailler en équipe et à s’inscrire dans une démarche pragmatique.

Concours d’entrée dans les écoles de formation des personnels du secteur sanitaire et social

La formation préparant au diplôme d’État d’éducateur technique spécialisé est accessible après concours d’entrée aux titulaires :

  • d’un baccalauréat professionnel ou technologique qui attestent de deux années d’expérience dans le domaine du diplôme ;
  • d’un BEP, CAP ou d’un Certificat d’aptitude aux fonctions de l’aide-médico psychologique qui justifient de trois années d’expérience professionnelle ;
  • d’un diplôme en travail social au moins de niveau IV.

En l’absence de l’un de ces diplômes, les candidats peuvent passer un examen de niveau organisé par les DRASS. Chaque centre de formation organise un concours de sélection pour l’entrée en formation.

Les épreuves du concours d’éducateur technique spécialisé :

  • L’épreuve écrite d’admissibilité consiste en une dissertation de 3 heures. Le sujet de la dissertation s’appuie sur un extrait documentaire (texte, vidéo, image), la présentation d’une situation ou d’une citation en lien avec la profession. Cette épreuve permet de repérer les capacités d’argumentation et rédactionnelles des candidats (vocabulaire, orthographe).
  • L’épreuve d’admission est un entretien de 25 minutes devant un jury composé d’un professionnel et d’un formateur. Ainsi, grâce à cet oral, le jury peut repérer les capacités à communiquer des candidats.

Formation des éducateurs techniques spécialisés

La formation d’éducateur spécialisé dure 3 ans. Elle se compose d’une formation théorique de 1 450 heures et de stages pratiques lors de la dernière année. La première année est commune avec les assistants de services sociaux.

Après l’obtention du diplôme d’État d’ETS

Rémunération mensuelle

Le traitement brut mensuel est de 1 514 € en début de carrière et de 2 602 € en fin de carrière. Les salaires du secteur privé associatif et du secteur hospitalier sont légèrement plus élevés.

Évolutions de carrière

Les ETS peuvent bénéficier de dispenses partielles de formation et totales d’épreuves pour les formations préparant au diplôme d’État d’éducateur spécialisé, d’éducateur de jeunes enfants et d’assistant de service social.

Avec quelques années d’exercice et une formation complémentaire, les ETS peuvent assurer la responsabilité d’un service ou diriger un établissement. Des formations supérieures, accessibles en cours d’emploi, permettent de préparer :
- le certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale (CAFERUIS),
- le diplôme d’État d’ingénierie sociale (DEIS),
- le certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale (CAFDES).


Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de la Fonction publique
sur la page Facebook de Vocation Service Public.