Education nationale, bilan des suppressions de postes

Education nationale, bilan des suppressions de postes

A la lecture des chiffres publiés par le ministère de l’éducation nationale, il s’avère impossible de respecter la règle de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux.

En 2009 et 2010, 22 989 postes ont été supprimés au lieu des 29 500 prévus, soit 22 % de moins. La règle se heurte aux réalités de terrain.

D’après les chiffres communiqués par le Gouvernement en novembre 2010, 9 989 emplois ont été supprimés en 2009, contre 13 500 annoncés ; 13 000 en 2010, contre 16 000 prévus.

Les départs en retraite ont été de seulement 32 % en 2009 et 40 % en 2010, contre 60% et 72 % attendu. En cause la crise qui incite les enseignants à prolonger leur activité le plus possible et le nombre de places aux concours étant déjà décidé en 2010, le ministère n’a pas pu supprimer tous les postes prévus.