En Italie, Renzi veut supprimer 85000 postes de fonctionnaires

En Italie, Renzi veut supprimer 85000 postes de fonctionnaires

Matteo Renzi, le nouveau chef du gouvernement italien, a annoncé une baisse d’impôt sur le revenu de 10 milliards d’Euros et envisage de supprimer 85 000 postes dans la fonction publique sur trois ans. En contrepartie, il devra s’attaquer aux dépenses publiques pour descendre en dessous des 3 % de déficit imposés par Bruxelles.

Première solution retenue  : "Nous envisageons d’éliminer 85 000 postes de travail (sur 3,4 millions) dans la fonction publique en trois ans" indique Carlo Cottarelli, commissaire extraordinaire du gouvernement italien pour la Révision des dépenses publiques. Soit une baisse cumulée de 2,5 % des effectifs.