Enseignants, profil d’une nouvelle génération

Enseignants, profil d'une nouvelle génération

Le 16 octobre, la MGEN a publié une étude sur le profil de la nouvelle génération des professeurs : "Le Monde des enseignants a changé"

L’étude, réalisée auprès de 1 409 personnes, professeurs de la maternelle, du primaire, des collèges et des lycées dresse un portrait bien différent par rapport à leurs aînés.

La profession s’est considérablement rajeunie avec les remplacements progressifs des départs en retraite et l’augmentation du nombre de postes ouverts aux concours depuis trois ans. 23% des enseignants ont moins de 35 ans.

Les femmes sont aussi plus nombreuses - les deux tiers des effectifs - avec une pointe pour les moins de 35 ans où 82 % sont des femmes, mères de famille pour la plupart.

Hyper connecté avec le monde moderne, les jeunes enseignants sont 76 % à avoir un compte Facebook contre 32 % dans la génération précédente. Parmi les moins de 35 ans, ils sont 62 % qui ne peuvent se passer d’un accès à Internet. Un besoin très au dessus de la moyenne : seuls 39 % des salariés du privé sont dans ce cas.

Dans la précédente génération 30 % des enseignants avaient pour conjoint un autre enseignant. Dans la nouvelle génération, ils ne sont plus que 15 %. Les professeurs sont donc plus exposés aux aléas économiques dans leur foyer.

La volonté de progresser dans la profession est aussi beaucoup plus présente avec 88 % des nouveaux enseignants qui souhaitent évoluer au sein de l’Education Nationale mais ils sont quand même 30% qui envisagent la possibilité d’une autre carrière.