État d’urgence, les forces de sécurité mobilisées

État d'urgence, les forces de sécurité mobilisées

Suite aux attaques terroristes, François Hollande a décrété vendredi 13 novembre au soir l’état d’urgence sur tout le territoire.

Ces attaques terroristes "sans précédent" ont conduit le chef de l’État à "mobiliser toutes les forces possibles" y compris des renforts militaires. Dans sa déclaration, il indique également : "La seconde décision que j’ai prise, c’est la fermeture des frontières, nous devons nous assurer que personne ne pourra rentrer pour commettre quelque acte que ce soit. Et en même temps que ceux qui auraient pu commettre les crimes qui sont hélas constatés puisse également être appréhendés, s’ils devaient sortir du territoire". Le contrôle aux frontières qui devait de être rétabli pour la COP21 pourrait rentrer en vigueur dès le 14 novembre. François Hollande a également annulé sa participation au G20 prévu en Turquie.

Ces attaques ont fait au moins 129 morts. Toute la classe politique fait bloc et la campagne électorale pour les régionales est suspendue à l’initiative des principaux partis politiques.