Filière : Les métiers de l’administration territoriale

Si vous souhaitez travailler près de chez vous, au service direct des citoyens, la filière administrative de la fonction publique territoriale (FPT) offre de nombreuses perspectives, à la fois en termes de recrutement et d’évolution de carrière. Des métiers variés, des structures multiples : pour trouver votre voie, suivez le guide.

Le 1er statut spécifique des agents communaux date du 28 avril 1952. Il n’est pas encore question de départements et de régions. Il faut attendre la loi du 13 juillet 1983, avec l’essor de la décentralisation, pour voir la naissance des fonctionnaires territoriaux.

Pour la première fois des agents de statut public ne dépendent plus de l’Etat mais d’entités à caractère local : communes, départements, régions pour les plus connus, mais aussi communautés (de communes, d’agglomérations), syndicats intercommunaux (avec des vocations diverses), offices publics d’HLM, offices publics d’aménagement et de construction, caisses de crédit municipal.

Une administration en contact direct avec les citoyens et les réalités du terrain où la notion de services publics prend une existence concrète.

Environ 1 700 000 agents, titulaires ou non, dans 36 670 communes, 20 000 organismes publics intercommunaux ou locaux, 100 départements, 26 régions et 190 offices publics d’HLM. La filière administrative représente 22 % des postes.

La proximité quotidienne avec les élus est la principale spécificité de la FPT. La gestion d’une collectivité territoriale implique de maintenir un équilibre entre trois axes : les attentes d’une population de plus en plus exigeante en matière de services, des contraintes budgétaires qui ne doivent pas peser exagérément sur la fiscalité et le respect de règles de fonctionnement de plus en plus complexes.

Les agents de la FPT sont au service direct des citoyens et des élus.

Au carrefour de tous les projets, les services administratifs pour le recrutement, la gestion du personnel, la comptabilité, les finances et les budgets, l’accueil et l’orientation des usagers, le contrôle et le respect de la réglementation dans tous les actes de la collectivité, l’organisation du cabinet des élus et de la démocratie (délibérations, élections, assemblée d’élus), la délivrance des documents administratifs,…

LES EMPLOIS ADMINISTRATIFS, UNE DIVERSITÉ IGNORÉE

La transversalité dans la gestion de la collectivité est le premier atout de la filière administrative. Si les postes sont affectés à des missions précises, dans sa globalité, elle touche l’ensemble des domaines. On trouve notamment, pour les tâches de secrétariat, de comptabilité et d’accueil des emplois administratifs dans le secteur technique, les services sociaux, culturels et touristiques, pour la gestion des activités sportives, dans les brigades de polices municipales. Dans les secteurs traditionnellement administratifs, la diversité des missions est également importante. La hiérarchie de la filière est organisée en trois grades : catégories C, B et A.

En règle générale, on simplifie les descriptifs de postes :

 ? Catégorie C : chargé des tâches d’exécution, de saisie, tri, classement, standard… avec le grade d’adjoint administratif.  ? Catégorie B : encadrement intermédiaire, mise en application de la réglementation, rédaction et suivi de dossiers sous le contrôle d’un chef de service pour le grade de rédacteur.  ? Catégorie A : missions de conception et mise en place des projets et des politiques décidées par les élus.

- Rédaction des textes réglementaires, suivi et vérification de leur application, contrôle de gestion.
- Direction et gestion de services aux grades soit d’attaché, soit d’administrateur. Si cette classification correspond au statut, la réalité du terrain accepte de nombreuses variantes. Au sein du service scolaire ou des sports, un adjoint administratif aura la responsabilité de la régie des tickets de cantines ou des places en centre aéré ; il sera chargé à l’état civil de la délivrance des pièces, de l’accueil des usagers et de la gestion des emplois du temps du service social, de l’élaboration des paies au service du personnel, du suivi des dépenses à la comptabilité, de la saisie des délibérations au cabinet du maire. Un rédacteur quant à lui, dans une petite collectivité, peut avoir la responsabilité d’un service, élaborer des budgets, concevoir des projets de développement économique.

Ce caractère horizontal des fonctions implique une vision globale de la collectivité, à tous les niveaux hiérarchiques et dans tous les services : comptabilité, finances, réglementation, cabinet des élus, relations humaines, sports, culture et animation, social…

UNE EMPLOYABILITÉ IMPORTANTE, UN SECTEUR D’EMPLOI À L’AVENIR SEREIN

Le second atout de la filière administrative : le très grand choix de services et d’employeurs. La transversalité des compétences permet, à formations égales, de postuler à des fonctions différentes. Sur un secteur géographique limité, le nombre de collectivités publiques territoriales est important permettant une mobilité sans changement de région.

50 % des fonctionnaires doivent partir à la retraite d’ici à 2016. La création massive de nouveaux postes dans la FPT depuis les années 70 liée au développement de la décentralisation accentue ce phénomène dans la filière administrative qui voit plus de 60 % de ses effectifs à renouveler.

A cela s’ajoute la volonté affichée du Gouvernement de réduire le nombre de fonctionnaires d’Etat. Cette diminution s’accompagnera d’un nouveau transfert de compétences de l’Etat vers les collectivités, augmentant de fait les besoins de recrutement.

LES MODES D’ACCÈS

Les concours, la voie royale. Ils sont organisés par le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) pour les postes du cadre A et les centres de gestion pour les cadres B et C.

Les concours externes nécessitent des conditions de diplôme : CAP, BEP (diplôme de niveau 5) pour la catégorie C, BAC ou diplôme de niveau 4 pour la catégorie B et diplôme de niveau 2 (à partir de la licence) pour la catégorie A.

Quelques exceptions existent : les parents d’au moins trois enfants, et les sportifs de haut niveau sont dispensés de conditions de diplômes.

La 3ème voie permet de se présenter sans condition de diplôme en justifiant de plusieurs années d’expérience professionnelle dans la branche visée (procédure de validation des acquis).

Ces concours se déroulent en deux phases : des épreuves écrites permettent une première sélection (admissibilité) et un oral permet l’admission définitive.

Après la réussite du concours, le lauréat devra chercher un employeur parmi les collectivités territoriales. De nombreuses offres sont publiées dans la presse spécialisée (la Gazette des communes, La lettre du cadre Territoriale…) et sur leurs sites Internet.

Après une année, le lauréat devient titulaire de son poste lui assurant ainsi la sécurité dans le déroulement de sa carrière.

Le recrutement direct pour des postes de toutes natures et de tous grades. Une catégorie d’emploi qui se développe particulièrement dans la filière administrative : Retour ligne manuel  ? Pour faire face à des besoins temporaires, saisonniers ou occasionnels. Les contrats sont au maximum de six mois. Retour ligne manuel  ? En l’absence de cadre d’emploi, pour des missions de trois ans maximum renouvelables quand les besoins de service ou la spécificité des missions le justifient.

On trouve fréquemment ce type d’emploi pour les postes de cabinets et à la direction des services des grandes collectivités. Les nouvelles technologies et leurs compétences spécifiques augmentent les offres pour ce type d’emploi. Ces agents ne sont pas titulaires de leur poste. Ils ont un statut de droit public particulier dans le cadre d’un contrat à durée déterminée. Deux années de service permettent de passer un concours interne, moins contraignant que le concours externe.

Le CDI. Depuis la loi « Dutreil » du 26 juillet 2005, il est possible pour une collectivité territoriale de conclure des CDI avec des agents contractuels dont le CDD a été renouvelé. L’agent bénéficie de la notion de durée indéterminée, mais n’est pas titulaire de son poste.

Le PACTE. Il permet l’accès à un 1er emploi pour les jeunes sans qualification. C’est un contrat de droit public ouvert aux jeunes de 16 à 26 ans pour un à deux ans alternant formation et stage qui permet d’intégrer la fonction publique en qualité de titulaire à l’issue d’une vérification d’aptitude. Ce dispositif, très utilisé par l’Etat, reste encore marginal dans la FPT, bien qu’il soit particulièrement adapté au recrutement des postes administratifs de la catégorie C. Les offres de postes sont publiées via le Pôle emploi.

Titulaire – Non titulaire

La titularisation est une sorte de « propriété » de son poste, non de son contenu : la mutation et la mobilité restent possibles. Elle confère de manière définitive un grade et ouvre de manière automatique une carrière dans un cadre d’emploi, avec une grille de progression, de rémunération et de retraite.

L’agent non titulaire, même en CDI, ne peut revendiquer d’aucune façon l’évolution de carrière, le passage automatique des échelons et de la rémunération qui s’y rattache. Il est tributaire de son contrat de travail et de ses clauses salariales. L’évolution de carrière et de salaire se faisant dans une négociation de gré à gré avec l’employeur public.

Les métiers détaillés de la filière administrative territoriale :

- Adjoint administratif
- Rédacteur territorial
- Attaché territorial
- Administrateur territorial

Pour mieux connaître la Fonction publique, découvrez le seul magazine spécialisé - et gratuit - : Vocation Service Public

Les métiers de l’administration territoriale dans : Réussir les concours de la fonction publique


Administrateur territorial : réussir le concours 2016-2017
Les fiches-concours de la Fonction publique

Administrateur territorial : réussir le concours 2016-2017

Attaché territorial : réussir le concours 2016-2017
Les fiches-concours de la Fonction publique

Attaché territorial : réussir le concours 2016-2017

Rédacteur territorial : réussir le concours 2016-2017
Les fiches-concours de la Fonction publique

Rédacteur territorial : réussir le concours 2016-2017

Les métiers de l’administration territoriale dans : Les métiers de la Fonction publique détaillés


Rédacteur territorial : fiche métier

Rédacteur territorial : fiche métier

Attaché territorial : fiche métier

Attaché territorial : fiche métier

Administrateur territorial : fiche métier

Administrateur territorial : fiche métier

Actualité "Filière: Les métiers de l’administration territoriale"


Offre de poste : juriste-chargé de mission

Offre de poste : juriste-chargé de mission

La Fédération nationale des centres départementaux de gestion (FNCDG) recherche un juriste-chargé (...)
Concours d'attaché territorial, bientôt les inscriptions

Concours d’attaché territorial, bientôt les inscriptions

La période des inscriptions pour le concours d’attaché territorial organisé par les Centres (...)