Filière : Les métiers de l’enfance et de la jeunesse

Prendre soin des nouveaux-nés, aider les adolescents délinquants, accompagner les enfants handicapés… : des missions bien différentes vous attendent selon la carrière que vous choisirez.

Dans tous les cas, s’occuper d’enfants, du nourrisson au jeune adulte, c’est participer à la construction de leur avenir. N’oubliez pas qu’en tant qu’adulte, vous serez pour eux une référence, un « modèle ».

Il vous faudra créer un climat de confiance avec les enfants… comme avec leurs parents ! Attention, toutefois, à ne pas vous substituer à eux.

Vous devrez faire preuve, au quotidien, de patience, d’observation, d’écoute, de capacité d’adaptation, de pédagogie, de psychologie… : autant de qualités qui comptent au même titre que le niveau d’études !

S’occuper des tout-petits

L’ensemble des activités des établissements et services de l’enfance et de la jeunesse sont dirigés par les coordinateurs enfance jeunesse (cadre d’emplois : puéricultrice, infirmier, rédacteur (cat. B) ou attaché (cat. A) ) dans le cadre des projets impulsés par les élus locaux. Les coordinateurs travaillent en relation étroite avec les partenaires institutionnels et sociaux. Dans les structures d’accueil, les activités proposées sont organisées par les assistants d’accueil petite enfance (cadre d’emplois : auxiliaire de puériculture, agents sociaux (cat. C) ). Au programme : jeux, éveil, chant… Dans les écoles maternelles, toute une catégorie de personnels non-enseignants aident et assistent les professeurs des écoles (cat. A).

Les cadres d’emplois des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles, plus connus sous le nom d’ATSEM (cat. C), font partie intégrante de l’équipe pédagogique. Ainsi, ils effectuent essentiellement des tâches ménagères (préparer la classe, ranger après les activités manuelles…) mais ont un contact privilégié avec les enfants, surtout quand il s’agit de consoler un gros chagrin ! Ils aident en effet les petits à s’habiller, à manger proprement, les accompagnent aux toilettes, leur font faire la sieste… De plus en plus, ils participent aux ateliers d’activités manuelles, aux sorties de classe, à l’organisation des fêtes de l’école…

La fiche métier ATSEM

60 000 auxiliaires de puériculture exercent actuellement en France, dont 99% de femmes ! En milieu hospitalier ou dans les crèches, les auxiliaires de puériculture (cat. C) organisent des activités d’éveil, s’occupent de la toilette des bébés, leur donnent les biberons, peuvent même être chargées de dispenser les soins de base. Elles travaillent sous la tutelle des puéricultrices (cat. A), infirmières spécialisées dans le développement des jeunes enfants, qu’ils soient malades ou en bonne santé. Elles ont également une mission d’information et d’aide auprès des parents.

Enfin, les puéricultrices-cadres de santé (cat. A) de la Commune de Paris et les responsables de structure d’accueil petite enfance (cat. A) – cadre d’emplois de la Fonction publique territoriale : puéricultrice (cat. A) – dirigent et encadrent les établissements et les services d’accueil des enfants de moins de 6 ans ainsi que les centres de protection maternelle et infantile.

La Ville de Paris, en tant que commune, recrute des infirmiers (cat. B) qui pourront exercer leurs fonctions au sein de la Direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé. à ce titre, ils pourront être adjoints des directeurs de crèches familiales ou collectives. En tant que département, Paris emploie également des infirmiers (cat. B) qui exerceront plus particulièrement au service des actions médico-sociales scolaires (dépistage infirmier, écoute des adolescents, éducation à la santé…).

D’autres métiers qui permettent de travailler avec des enfants

Filière "enseignement" : professeur des écoles (en maternelle ou en primaire).

Filière "animation" : animateur loisirs, animateur du patrimoine (notamment lorsqu’il intervient dans les écoles). Tous les métiers de l’animation

Aider les jeunes en difficulté

Que ce soit au sein de centres fermés ou tout simplement dans les écoles, éducateurs et psychologues de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (ministère de la Justice) ont choisi d’aider les enfants qui rencontrent des difficultés d’insertion sociale et/ou scolaire. Hommes et femmes de terrain, ils sont confrontés à des situations complexes qu’ils essaient de dénouer dans un cadre pédagogique et non pas simplement répressif.

Le ministère de la Justice possède une section consacrée à ces jeunes : le service de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), qui comprend des services en milieu ouvert, des foyers, des centres d’insertion, des centres éducatifs renforcés ou fermés. Les acteurs de la PJJ aident aux décisions de justice prises à l’encontre de jeunes en danger ou délinquants. Mais l’essentiel de leur mission est de favoriser la réinsertion de ces jeunes dans la société.

Les éducateurs (cat. B) partagent le quotidien des délinquants pour les aider, petit à petit, à se réconcilier avec la société, avec leur famille, avec eux-mêmes. Ensemble, ils cherchent à élaborer un projet pédagogique qui s’inscrit, en réalité dans un projet de vie plus vaste. Les adjoints techniques d’éducation (cat. C) prolongent l’action des éducateurs (cat. B) en intervenant la nuit, pour assurer la sécurité dans les structures de la protection judiciaire de la jeunesse, à des heures où les tensions sont fortes. Ils doivent être capables de canaliser les énergies, veillent au respect des interdits et du temps de sommeil de chacun.

Quant aux psychologues de la Protection judiciaire de la jeunesse (cat. A), ils apportent une expertise qui permet une meilleure compréhension de la personnalité des enfants qui sont envoyés devant la justice.

D’autres structures qui accueillent des enfants, des adolescents, voire même de jeunes femmes enceintes et isolées, emploient des éducateurs (cat. B) : les établissements de l’Aide sociale à l’enfance, les bureaux des agences d’accueil familial, les bureaux d’adoption…

Les éducateurs de jeunes enfants (cat. B), fonctionnaires territoriaux ou de la Ville de Paris, ont des fonctions différentes selon le lieu dans lequel ils exercent. Ils animent des activités d’éveil et de développement des enfants d’âge pré-scolaire dans les crèches et les pouponnières. S’ils travaillent dans des foyers de l’enfance, par exemple, leur rôle sera alors d’encadrer les activités quotidiennes (soutien scolaire, levers et couchers, loisirs…).

La fiche métier Éducateur de jeunes enfants

Les éducateurs spécialisés (cat. B), rattachés à la Ville de Paris ou à la Fonction publique territoriale, travaillent avec des enfants d’âge différent (des moins de 3 ans aux jeunes majeurs), mais qui sont tous confrontés à des difficultés sociales qui compromettent dangereusement leur équilibre (voir filière Sociale).

La fiche métier Éducateur spécialisé

Les assistantes maternelles, agréées par le conseil général mais sans le statut de fonctionnaire, accueillent à leur domicile les enfants confiés à l’aide sociale. Elles s’occupent de leur éducation, tout en essayant de conserver un lien avec la famille de l’enfant. Pour les aider, les animateurs de relais assistantes maternelles (cadre d’emplois : éducateur de jeunes enfants ou animateur (cat. B) ) sont chargés de monter des groupes d’information et d’échanges qui réunissent les familles et les assistantes maternelles.

Le conseiller d’éducation populaire et de jeunesse (cat. A) est recruté par le ministère des Sports, sur concours ouvert aux titulaires d’un diplôme de 2e cycle. Grâce à ses conseils, ses actions de formation et son expertise, le conseiller d’éducation populaire et de jeunesse permet de mettre en application la politique de l’Etat dans ce domaine. Au moment du recrutement, il pourra s’orienter vers l’une des 13 spécialités proposées : livre et lecture ; art dramatique ; arts et traditions populaires ; arts plastiques ; danse ; image et son ; musique ; expression écrite et orale ; sciences économiques et juridiques ; sciences humaines appliquées ; activités scientifiques et techniques ; sciences et techniques de la communication ; jeunesse. Ces spécialités lui serviront de supports technique et pédagogique pour mener à bien sa mission.


Pour mieux connaître la Fonction publique, découvrez le seul magazine spécialisé en kiosque : Vocation Service Public


Les métiers de l’enfance et de la jeunesse dans : Réussir les concours de la fonction publique


Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles (ATSEM) : réussir le concours 2016-2017
Les fiches-concours de la Fonction publique

Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles (ATSEM) : réussir le concours 2016-2017

Assistant (ou auxiliaire) territorial de puériculture : réussir le concours 2016-2017
Les fiches-concours de la Fonction publique

Assistant (ou auxiliaire) territorial de puériculture : réussir le concours 2016-2017

Les métiers de l’enfance et de la jeunesse dans : Les métiers de la Fonction publique détaillés


Éducateur spécialisé : fiche métier

Éducateur spécialisé : fiche métier

Agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM) : fiche métier

Agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM) : fiche métier

Fonction publique territoriale (FPT) Catégorie C Secteur social
Auxiliaire territorial de puériculture : fiche métier

Auxiliaire territorial de puériculture : fiche métier

Educateur de jeunes enfants : fiche métier

Educateur de jeunes enfants : fiche métier

Voir toute l'actualité