Filière : Les métiers de la culture

Riche d’un patrimoine prestigieux, la France revendique à juste titre son « exception culturelle ». En témoignent les succès des Journées du patrimoine ou encore de la Nuit des musées.

Si ces projets culturels naissent et se développent, c’est grâce aux milliers de personnes qui créent des œuvres, les conservent, les mettent en valeur et les font découvrir au public. Ces agents sont de véritables médiateurs culturels. La filière culturelle regroupe ainsi des métiers variés mais qui ont tous pour objectif la conservation et la mise en valeur du patrimoine français. Les agents sont souvent obligés de débuter comme contractuels car les opportunités sont peu nombreuses. Néanmoins, les prochains départs à la retraite pourraient entraîner une augmentation des postes à pourvoir d’ici à 2010.

Néanmoins, les prochains départs à la retraite pourraient entraîner une augmentation des postes à pourvoir d’ici à 2010. Ainsi, les métiers des bibliothèques, de la documentation, du patrimoine et les métiers d’art verront leur effectif largement évoluer dans un avenir proche.

Les métiers des bibliothèques

A l’heure de la numérisation, les métiers des bibliothèques se transforment et se diversifient. Désormais, de solides connaissances en matière de nouvelles technologies sont indispensables pour exercer ces professions encore parfois considérées comme poussiéreuses.

Les métiers des bibliothèques peuvent s’exercer dans les services du ministère de la Culture et de la Communication, dans les établissements scolaires, les bibliothèques municipales ou les bibliothèques départementales de prêt, qui offrent des ambiances de travail bien différentes et des fonctions plus ou moins polyvalentes selon la taille de la structure. Les services culturels des collectivités territoriales emploient encore peu d’agents. La plupart des concours sont organisés tous les 2 ans seulement et les postes proposés sont très souvent temporaires et donc précaires. Néanmoins, ce sont 1 660 agents territoriaux environ qui exercent un métier dans les bibliothèques. L’Ecole nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (ENSSIB) de Villeurbane (69) est le seul établissement qui forme les cadres des bibliothèques et de l’information.

La gestion des bibliothèques est assurée par les conservateurs de bibliothèques (cat. A). Responsables du patrimoine de leur établissement, ils doivent assurer l’enrichissement, l’évaluation, la conservation, la diffusion des collections de toute nature.

Les conservateurs de l’État administrent les bibliothèques et les services documentaires des universités et des grands établissements relevant du ministère de l’Enseignement supérieur et du ministère de la Culture (la Bibliothèque nationale de France, la Bibliothèque publique d’information du Centre Georges Pompidou ou les bibliothèques nationales classées).

Les conservateurs territoriaux des bibliothèques (cat. A) sont appelés à faire carrière dans les bibliothèques municipales ou départementales de prêt. La fiche métier Conservateur territorial des bibliothèques

Les bibliothécaires (cat. A) sélectionnent, enrichissent, conservent et assurent la promotion des collections des bibliothèques. En ce sens, ils ont à la fois un rôle de communication avec le public et de gestion des collections de toute nature.

La fiche métier Assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques

La fiche métier Magasinier des bibliothèques

Plusieurs ministères et collectivités organisent des concours de bibliothécaire :

  • le ministère de la Culture (vous travaillerez alors au sein des bibliothèques, notamment à la Bibliothèque nationale de France et à la Bibliothèque publique d’information) ;
  • le ministère de l’Éducation nationale (dans ce cas, vous travaillerez dans les services techniques et les bibliothèques relevant du ministère chargé de l’enseignement supérieur ou d’autres départements ministériels) ;
  • le Centre national de la Fonction publique territoriale (vous serez affecté dans les bibliothèques municipales, les centres de documentation…).

Conservateurs et bibliothécaires assurent l’encadrement de l’ensemble du personnel des bibliothèques. Bibliothécaires adjoints (cat. B - ministère de la Culture, Ville de Paris), bibliothécaires adjoints spécialisés (cat. B - ministères de la Culture et de l’Éducation nationale, Ville de Paris), assistants bibliothécaires (cat. B, C) (ministère de l’Éducation nationale ou Fonction publique territoriale : assistant de conservation du patrimoine et des bibliothèques ou assistant qualifié de conservation du patrimoine (cat. B)) ; agents qualifiés du patrimoine (cat. B) ou agents du patrimoine (cat. C) ; opérateurs de bibliothèques – cadre d’emplois de la FPT : agent du patrimoine, adjoint administratif ou agent administratif (cat. C) – ; adjoints administratifs des bibliothèques (cat. C pour la Ville de Paris)…

Tous ces emplois recouvrent à peu près les mêmes tâches : accueil du public, entretien des collections (réception, petites réparations…), opérations de prêt et de retour… Le relationnel, aspect important du métier de l’équipe des bibliothécaires, passe par l’information et la transmission des collections au public. Dans l’ombre, ce sont les magasiniers qui travaillent pour assurer une organisation rigoureuse des rayonnages.

Les inspecteurs de magasinage des bibliothèques (cat. B - ministère de la Culture) chapeautent le personnel de magasinage qui compte le magasinier en chef (cat. C - ministères de la Culture et de l’Éducation nationale) et les magasiniers spécialisés des bibliothèques (cat. C). L’équipe est chargée de chercher et de ranger les livres qui ne sont pas en libre accès pour le public. Ils veillent à les maintenir en bon état. Ils peuvent être amenés, notamment dans la Fonction publique territoriale, à participer à l’accueil et à l’information du public, à l’animation dans les salles de lecture, à conduire et entretenir les bibliobus des bibliothèques mobiles…

Enfin, les régisseurs d’œuvres (cadre d’emplois : assistant qualifié de conservation du patrimoine (cat. B), assistant de conservation du patrimoine et des bibliothèques (cat. B), agent qualifié du patrimoine (cat. B) ou agent du patrimoine (cat. C)) s’occupent de l’emballage, du transport, de la législation internationale des œuvres dont ils assurent la conservation préventive.

Les métiers de la documentation

Les documentalistes (cat. A, B), plus encore que les bibliothécaires, ont vu leur métier évoluer considérablement avec l’essor des nouvelles technologies. Ils sont devenus de véritables professionnels de l’information. La base de leur métier est de rechercher, traiter et analyser les informations. Les pratiques, quant à elles, se sont diversifiées : photos, CD-Rom, Internet, micro-films…

Les documentalistes collectent, sélectionnent et fournissent des informations ou des documents multi-supports, généraux ou spécialisés, professionnels ou pratiques. Ils veillent à la validité et à la pertinence de l’information, traitent l’information et la diffusent de manière générale ou sélective. On peut leur demander d’effectuer des recherches thématiques. En outre, ils assurent une veille documentaire. Grâce à un système de classement largement informatisé, les documentalistes organisent l’accès à une abondante masse documentaire. Esprit de synthèse, sens de l’organisation, contact facile… telles sont les qualités dont ils doivent faire preuve.

A l’Éducation nationale, les documentalistes (cat. A, B) sont recrutés par la voie du CAPES de documentation. Ceux qui sont rattachés au ministère de la Culture – corps de métiers : chargé d’études documentaires (cat. A) – exercent dans les services déconcentrés du ministère ou dans les services départementaux d’archives. Au sein des autres ministères, l’organisation et la gestion du corps des chargés d’études documentaires (cat. A) dépendent du ministère de l’Équipement.

Le patrimoine

L’ensemble du patrimoine français, réparti dans les musées, les bibliothèques, les services des archives… est géré par des conservateurs du patrimoine (cat. A).

Experts scientifiques avant tout, ce sont aussi de véritables gestionnaires. Les conservateurs de l’Etat et les conservateurs territoriaux sont recrutés et formés par l’Institut national du patrimoine (INP). Le concours est organisé par le ministère de la Culture, en collaboration avec le Centre national de la Fonction publique territoriale. La profession de conservateur du patrimoine se décline en 6 métiers. Les conservateurs de musées (cat. A) peuvent travailler dans les musées nationaux ou territoriaux, dans les laboratoires de recherche des musées de France, dans le Service de restauration des musées de France ou dans les Directions régionales des affaires culturelles (DRAC). Ils sont chargés de conserver, d’entretenir, d’enrichir, de mettre en valeur et de diffuser les collections dont ils sont responsables. Les conservateurs des archives (cat. A) (spécialité accessible uniquement aux candidats issus de l’école des Chartes) doivent recueillir les archives qu’ils inventorient, entretiennent et diffusent au public.

La fiche métier Conservateur territorial du patrimoine

Le patrimoine des mers

Rattaché au ministère de la Culture, le département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm), basé à Marseille (13), intervient dans toutes les eaux et mers territoriales. Chaque découverte est expertisée, inventoriée et portée à la connaissance du public. Ce qui est découvert dans le domaine public maritime (doté d’un intérêt culturel, historique ou artistique) appartient en effet à l’Etat (loi de 1989 sur les biens culturels maritimes).

Le Drassm recrute essentiellement des archéologues plongeurs mais cherche aussi à être à la pointe de l’innovation technique pour avoir un rôle de premier plan dans les fouilles de gisements à très grande profondeur.

Les conservateurs de la spécialité "archéologie" sont responsables de la protection, de l’étude et de la mise en valeur du patrimoine archéologique en France ; les conservateurs de l’inventaire général (cat. A, B) recensent, répertorient et étudient le patrimoine régional (artistique, historique, archéologique, ethnographique et industriel). Ils travaillent en contact avec les documentalistes (cat. A, B), les photographes (cat. A, B ou C), les dessinateurs (cat. C) mais aussi les élus locaux, les urbanistes et les architectes (cat. A). S’y ajoutent, pour la Fonction publique d’Etat, les conservateurs des monuments historiques (cat. A) qui participent, sur le terrain, aux missions de classement et de préservation des monuments historiques de leur région, et pour la Fonction publique territoriale, les conservateurs du patrimoine scientifique, technique et naturel (cat. A), chargés de protéger, d’enrichir et de mettre en valeur les collections qu’abritent les muséums d’histoire naturelle, les musées de sciences ou les centres de culture scientifique et technique.

Dans chacun de ces domaines, de nombreux agents travaillent sous l’autorité des conservateurs. Dans les musées, le responsable des collections (cadre d’emplois : attaché de conservation du patrimoine (cat. A) ) exerce un métier scientifique, car il contribue à l’élaboration des conditions de conservation des collections et encadre les travaux effectués sur les œuvres.

Militaire et artiste

Marche militaire, mais aussi concertos, vous aurez la possibilité de vivre pleinement de votre passion de la musique, sans aller au combat ! L’Armée de Terre, l’Armée de l’air et la Marine nationale recrutent des musiciens, soit sous-officiers, soit volontaires. Les candidats doivent avoir suivi une formation musicale (en général, on demande un niveau de fin de 3e cycle de l’enseignement musical) avant de se présenter aux concours, ouverts en fonction des postes vacants.

L’Armée de Terre, par exemple, recrute chaque année 10 à 15 sous-officiers, et un peu plus de volontaires. En tant que musicien, vous intégrerez un orchestre et participerez aux représentations lors de cérémonies officielles et commémoratives. La Gendarmerie, de son côté, recrute sur audition des musiciens de la Garde républicaine qui ont le statut d’officiers ou de sous-officiers. Intégrés à l’orchestre et aux chœurs de la Gendarmerie, ils se produisent devant les hautes délégations françaises et étrangères, par exemple lors des grandes cérémonies présidentielles. Garde républicaine

Les métiers d’art

Si vous aimez travailler les matières, un certain nombre de métiers s’ouvrent à vous dans divers domaines : bois, textile, papier, céramique, végétaux, minéraux, métaux… à la fois techniques et culturels, les métiers d’art ont pour vocation de préserver, créer et mettre en valeur les œuvres d’art. Ils sont accessibles sur concours de catégories A, B ou C et permettent de travailler dans les musées nationaux, aux archives, à la Bibliothèque nationale de France, dans les manufactures, pour la Fonction publique d’État, ou dans les musées territoriaux, pour les agents qui relèvent de la FPT.

Derrière les projecteurs…

Dans l’ombre des animateurs et des responsables de spectacle, les techniciens du spectacle (cadre d’emplois : agent technique (cat. C)) et les régisseurs (cadre d’emplois : ingénieur (cat. A), technicien supérieur, contrôleur de travaux (cat. B), agent de maîtrise ou agent technique (cat. C)) s’assurent du bon déroulement technique des événements culturels, notamment de la lumière, du son, de la sécurité…

Les restaurateurs (cat. A, B) – cadre d’emplois : attaché de conservation du patrimoine (cat. A), assistant qualifié de conservation du patrimoine (cat. A) ou assistant de conservation du patrimoine et des bibliothèques (cat. B) – hautement spécialisés, s’attachent à prolonger l’existence d’œuvres menacées ou déjà altérées. Dotés d’une sensibilité artistique, d’une culture historique et de connaissances techniques, mais aussi d’une habileté manuelle, ils exercent dans des domaines bien précis : peinture, arts graphiques et livres, photographie, sculpture, arts textiles, mobilier, arts du feu (métal, céramique, émail et verre). Dans la fonction publique d’État, les ouvriers professionnels (cat. C) et maîtres-ouvriers de la branche "métiers d’art" (cat. C) exécutent les travaux de leur spécialité. Dans la Fonction publique territoriale, ils sont assistants de restauration (cadre d’emplois : assistant qualifié de conservation du patrimoine ou assistant de conservation du patrimoine et des bibliothèques (cat. B)).

Les techniciens d’art (cat. B) participent à la mise en valeur et à la conservation du patrimoine mobilier, monumental, ornemental et des collections de musée. Ils sont chargés de la restauration et de la préservation des collections et des documents et peuvent parfois réaliser eux-mêmes des œuvres. Ils exercent sous la responsabilité du chef de travaux (cat. A), qui assure l’encadrement des ateliers de restauration et de production.

Voir aussi la fiche métier Professeur Territorial d’enseignement artistique


Pour mieux connaître la Fonction publique, découvrez le seul magazine spécialisé en kiosque : Vocation Service Public


Les métiers de la culture dans : Réussir les concours de la fonction publique


Assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques : réussir le concours 2016-2017
Les fiches-concours de la Fonction publique

Assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques : réussir le concours 2016-2017

Conservateur territorial des bibliothèques : réussir le concours 2016-2017
Les fiches-concours de la Fonction publique

Conservateur territorial des bibliothèques : réussir le concours 2016-2017

Les métiers de la culture dans : Les métiers de la Fonction publique détaillés


Professeur territorial d'enseignement artistique : fiche métier

Professeur territorial d’enseignement artistique : fiche métier

Magasinier des bibliothèques : fiche métier

Magasinier des bibliothèques : fiche métier

Conservateur territorial des bibliothèques : fiche métier

Conservateur territorial des bibliothèques : fiche métier

Actualité "Filière: Les métiers de la culture"


Le ministère de la Culture et de la Communication recrute des techniciens d'art

Le ministère de la Culture et de la Communication recrute des techniciens d’art

Deux concours externes et internes sont organisés par le ministère de la Culture afin de recruter (...)