Gendarme adjoint volontaire (GAV) : fiche métier

Gendarme adjoint volontaire (GAV) : fiche métier

Fonction publique d’Etat (FPE)
Équivalent catégorie C
Secteur : sécurité - police
Métiers associés : gendarme, officier de gendarmerie.

Vous n’avez aucun diplôme mais vous possédez les bases de l’expression écrite en français : l’engagement comme gendarme adjoint volontaire (GAV) permet d’entrer dans la vie active et de se forger une première expérience.

Qui peut devenir gendarme adjoint volontaire et comment ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur les tendances de recrutement des GAV, leurs missions, les conditions d’accès et leur rémunération.

Gendarmes adjoints volontaires : tendance de recrutement

La demande est forte et permanente. Pour l’ensemble des recrutements militaires issus du volontariat, le nombre d’engagés était d’environ 20 000 en 2015 dont 10 000 pour la gendarmerie.

Le contrat de GAV

Le gendarme adjoint volontaire n’est pas un gendarme de carrière même s’il est intégré à une brigade. Il seconde les sous-officiers de gendarmerie et acquiert une expérience professionnelle pour poursuivre une carrière dans la gendarmerie ou dans le civil.

La fonction de GAV est particulièrement avantageuse pour un jeune : elle offre une activité professionnelle stable, par contrat d’un an renouvelable jusqu’à cinq années au total avec la possibilité de passer le concours interne pour devenir sous-officier de gendarmerie ou de retourner à la vie civile plus riche d’une expérience humaine et professionnelle.

L’entrée dans la vie active au travers de l’engagement volontaire est une des rares opportunités qui permet encore de faire fonctionner l’« ascenseur social », le système de promotion interne étant très efficace dans la gendarmerie.

Devenir gendarme adjoint volontaire : qualités requises

Comme pour toutes les professions liées à la sécurité, il faut avoir l’envie de servir son prochain et le sens de l’ordre. La vie en caserne demande une grande disponibilité.

La gendarmerie, bien que rattachée au ministère de l’Intérieur, est une structure militaire fortement hiérarchisée. Il est donc nécessaire de pouvoir travailler au sein d’une équipe où la contrainte hiérarchique est toujours présente.

Recrutement des GAV

Les conditions d’inscription à la date de dépôt de la demande sont les suivantes :

  • être âgé d’au moins 17 ans et au plus de 26 ans,
  • être de nationalité française,
  • être en règle au regard du service national.

Il ne s’agit pas d’un concours à proprement parler, mais d’épreuves d’admission :

  • tests psychotechniques,
  • connaissances générales,
  • compréhension de texte.

Les conditions d’inscription et le contenu des tests sont détaillés dans la fiche Gendarme adjoint volontaire et Aspirant de gendarmerie issu du volontariat : réussir le concours 2016-2017.

Devenir GAV : après le recrutement

Formation et affectation

Après la réussite des tests de sélection, les lauréats suivent une formation de 13 semaines dans l’une des écoles de gendarmerie : Châteaulin (29), Chaumont (52), Montluçon (03) et Tulle (19). Elle est complétée par une formation en unité sur le terrain de 12 semaines.

À l’issue des formations, un diplôme de GAV (homologué au niveau V, équivalent au BEP) est délivré et constitue une « seconde chance » pour les jeunes sortis du collège sans diplôme.

Après la réussite aux épreuves de sélection, l’engagement est d’une année renouvelable jusqu’à cinq ans. Les GAV sont affectés en unité selon leur choix et leur classement à l’issue de la formation.

Les GAV ont le choix entre deux voies :

  • Gendarme adjoint volontaire agent de police judiciaire adjoint, intégrant les services opérationnels de la gendarmerie, participant à la prévention de la délinquance, aux enquêtes judiciaires, aux interventions sur des accidents, etc.
  • Gendarme adjoint volontaire occupant un emploi technique (secrétariat, métiers du bâtiment, de la restauration, mécanique, …) : dans ce cas, il participe à la vie technique et administrative de la caserne.

Rémunération (solde)

Durant toute la formation, puis pour toute la durée de l’engagement, la solde pour un célibataire est de 776 € auxquels s’ajoutent 217 € de prime alimentaire et un logement dans la caserne d’affectation.

Grades et évolution de carrière

Pendant cette période, le GAV dispose de la possibilité de se présenter trois fois au concours de sous-officier pour devenir gendarme de carrière.


Informations complémentaires :

- Voir la Brigade de gendarmerie de votre domicile.

- Centre d’information et de recrutement de la Gendarmerie


Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de la Fonction publique sur la page Facebook de Vocation Service Public.