Infirmier : fiche métier

Infirmier : fiche métier

Fonction publique d’État, hospitalière, territoriale Catégorie A Secteur santé, médico-technique Métiers associés : infirmier-anesthésiste, infirmier de bloc opératoire, infirmier psychiatrique, puéricultrice, cadre de santé

Infirmiers : tendance de recrutement

Concours d’accès aux écoles préparant au diplôme d’État : annuel.

Nombre de postes : il est difficile d’évaluer le nombre de postes à pourvoir dans les années à venir. La profession est en crise de recrutement et manque de candidats. Mais la crise est aussi budgétaire dans la plupart des établissements de soins. Si on estime à plus de 35 000 le nombre de postes qui pourraient être disponibles, les compressions d’effectifs limitent à un peu plus de 20 000 les recrutements annuels.

Les jeunes qui souhaitent s’engager dans cette voie (dont la formation dure trois ans après le bac), peuvent néanmoins le faire avec sérénité. Les besoins seront encore plus grands dans les années à venir avec les départs en retraite (plus de 100 000 prévus dans les 3 prochaines années).

La profession d’infirmier

On trouve des infirmiers et des infirmières dans toutes les fonctions publiques.

  • En milieu hospitalier, les infirmiers secondent les médecins dans la réalisation des actes médicaux sans avoir la possibilité de faire un diagnostic et de prescrire un traitement. Leur travail recouvre la dimension technique du geste de soin, mais aussi relationnelle avec le patient.
  • Dans l’Éducation nationale, l’infirmier conduit des actions de prévention, d’information et de formation. Il accueille les élèves au sein de l’établissement pour les premiers soins.
  • Dans les centres sociaux dépendants des communes ou des départements, il assure les soins courants, participe aux campagnes de vaccination, conseille et oriente les familles en matière d’hygiène et de prévention.
  • Dans les établissements pénitentiaires, il pratique des soins légers, assure la prévention et le dépistage. Sur prescription ou dans le cadre de sa responsabilité, il organise et réalise les soins en tenant compte des éléments physiques, psychiques, culturels et sociaux des patients.

Devenir infirmier : qualités requises

Une excellente résistance physique est nécessaire pour supporter les horaires décalés, la longueur des journées de travail et les gardes de nuit. Pour faire face à des situations souvent difficiles, l’infirmier doit faire preuve de maturité et de capacité de recul. La pratique des soins requiert une grande vigilance et de la rigueur. Le soignant doit aussi rester à l’écoute des patients.

Dans les postes des fonctions publiques d’État et territoriale, l’infirmier doit faire preuve d’écoute et de disponibilité afin de prodiguer des conseils et de mettre en œuvre des actions de prévention.

Le diplôme d’État d’infirmier

Les infirmiers sont titulaires d’un diplôme d’État qui se prépare en trois ans dans des instituts de formation (IFSI) autorisés par le président du Conseil départemental.

Pour se présenter au concours d’entrée de ces instituts, il faut être titulaire du bac. Les sections scientifiques sont avantagées et nombre de candidats ont suivi une première année de médecine ou une classe préparatoire.

Le diplôme d’État est reconnu au niveau bac + 3, mais des négociations sont en cours avec les pouvoirs publics en vue de le revaloriser.

Après la réussite du diplôme, plusieurs spécialisations sont possibles sous certaines conditions d’ancienneté : puériculture, soins psychiatriques, bloc opératoire et anesthésie.

Devenir infirmier : après le diplôme d’État

Les recrutements par concours dans la Fonction publique

Les nouveaux infirmiers doivent trouver un poste :

  • Dans la fonction publique hospitalière et d’État, le recrutement s’effectue de gré à gré par concours sur titre.
  • La fonction publique territoriale recrute par concours sur épreuves.

Évolutions de carrière

Après 5 ans d’exercice dans un établissement hospitalier, l’infirmier peut préparer un diplôme pour devenir cadre infirmier ou cadre de santé.

Après 2 ans d’exercice professionnel, il est possible de passer un concours pour suivre une formation d’infirmier-anesthésiste ou d’infirmier de bloc opératoire.

Rémunération mensuelle

La rémunération des infirmiers s’élève à 1 550 € brut par mois en début de carrière auxquels s’ajoutent des primes selon les horaires effectués.


Informations complémentaires :

La liste des instituts de formation en soins infirmiers