Irlande, un classement des fonctionnaires selon les performances

Irlande, un classement des fonctionnaires selon les performances

Les syndicats étaient d’accord… Impensable en France ! Un accord a été signé fin 2012 entre Brendan Howlin, ministre des Dépenses publiques et de la Réforme et les syndicats de fonctionnaires pour la mise en application début 2013 d’un nouveau système de gestion des carrières par l’évaluation de la performance pour "rendre le secteur public plus efficace".

Après une réduction du nombre de fonctionnaires de 320.000 à 290.000 en cinq ans, le Gouvernement irlandais a senti la nécessité de réorganiser et de dynamiser son administration.

Il a dont mis en place le PMDS (performance management and development system) qui impacte la rémunération et le déroulement de carrière des agents.

L’évaluation prévoit cinq niveaux de classement. La note 1 correspond à un travail “insatisfaisant” ; 2 à un “besoin d’amélioration”. Ces deux notes concernent 30 % des agents. Les deux tiers des fonctionnaires ont obtenus les notes 3 et 4 pour un travail satisfaisant et la note 5 pour l’élite des 10 % les plus efficaces. A l’origine, les promotions et les augmentations de traitement étaient réservées aux agents notés de 3 à 5.

Si le principe de l’évaluation au mérite est effectif en Irlande depuis les années 2000, il vient de connaître une accélération avec ce nouvel accord. Mais après quelques mois le système PMDS est maintenant décrié pour son manque d’impartialité et de cohérence.