L’Ecole nationale de la magistrature : où sont passés les hommes ?

L'Ecole nationale de la magistrature : où sont passés les hommes ?

La profession souffre déjà d’un déficit d’image et peine à recruter pour compenser les départs en retraite.

Le rapport d’activité du 25 septembre 2013, présenté par le Conseil supérieur de la magistrature, montre que 80,6% des reçus au concours de l’École nationale de la magistrature (ENM) sont des femmes. Mais, dès le second niveau de la hiérarchie, la tendance s’inverse à l’image des présidents de juridiction qui sont des hommes à 75%. La question de la parité est doublement posée.

Dans ce rapport, il ressort que les magistrats étaient 8.407 au 31 décembre 2012 avec une baisse pour la troisième année consécutive. 102 retraités ont dû être maintenu en poste pour assurer le fonctionnement des tribunaux. Comme 1.200 magistrats doivent partir à la retraite dans les 2 à 3 années à venir, la tendance va encore s’amplifier. 300 postes sont actuellement vacants.