La Cour des comptes s’attaque aux rémunérations des policiers

La Cour des comptes s'attaque aux rémunérations des policiers

Dans un nouveau rapport, la Cour des comptes souligne que le budget consacré aux rémunérations des policiers a augmenté de 10.5 % entre 2006 et 2011. Pour la même période, l’augmentation à la gendarmerie est de 5.1 % et de 4.2 % pour l’ensemble de la fonction publique. La Cour s’étonne de cette hausse malgré une diminution du nombre de postes (environ moins 5 000 pour la période concernée).

En cause peut-être, la réforme des « corps et carrières » qui a provoqué l’augmentation du nombre de brigadiers et des brigadiers-chefs qui à eux seuls ont progressé de 84 %. Même si simultanément, l’administration réduisait le nombre de lieutenants de 64 %.

Pour respecter un certain équilibre, à la fois en termes de masse salariale et de nombre de policiers, le ministère de l’intérieur recrute des adjoints de sécurité, payés au SMIC. Recrutés sans diplôme, ils représentent une réelle opportunité pour les jeunes sortis du système scolaire sans formation.