La Fonction publique d’État recrute en 2016-2017

La Fonction publique d'État recrute en 2016-2017

Plus de 2,47 millions de personnes travaillent dans la Fonction publique d’État, dont un tiers dans les ministères, et deux tiers répartis sur l’ensemble du territoire et parfois à l’étranger.

Ces agents, qui exercent pas moins de 240 métiers, travaillent dans les administrations centrales ou dans les services déconcentrés.

Ça bouge dans la Fonction publique d’État !

Les recrutements dans la FPE sont très directement influencés par la politique mise en oeuvre par les gouvernements depuis 6 ans.

Environ 20 000 postes chaque année sont libérés dans l’Éducation nationale par les départs en retraite. Ces postes sont intégralement remplacés, auxquels s’ajoutent environ 4 000 postes annuels supplémentaires pour répondre à la promesse de François Hollande. La tendance devrait se poursuivre.

Les autres ministères et services de l’État ont perdu 25 500 agents, soit 2,3 % de leurs effectifs en un an. Il est incontestable que cette baisse se poursuive. Dans quelles proportions ? Les ministères continueront de recruter pour remplacer une partie des départs en retraite, sans qu’il soit possible aujourd’hui de faire une estimation précise.

Comme en 2014, les ministères de l’Économie et du Budget devraient embaucher de nouveaux agents des douanes et de contrôle des impôts. Le ministère de l’Écologie propose régulièrement, mais en petit nombre, des postes de techniciens ou d’ingénieurs.

Un secteur affiche, comparativement à sa taille dans l’appareil de l’État, une vitalité surprenante en matière de recrutement : la recherche. Chaque année, de 800 à 1 000 postes, tous niveaux confondus, sont ouverts pour des concours sur titres ou externes.

Le premier semestre 2015 a vu près de 800 postes ouverts aux concours dans ce domaine : d’ingénieur de recherche ou d’étude (catégorie A) à adjoint technique (catégorie C) avec en tête des instituts prestigieux : INRA, CNRS, INRETS. Une tendance qui devrait durer.

Les agences de l’État et les établissements publics avaient jusque-là connu une hausse modérée de leurs effectifs avec + 2 % depuis 2006. Ces temps sont révolus et des secteurs entiers seront sinistrés, en particulier Météo France, les services sanitaires et vétérinaires, la culture.

Comme chaque année, le ministère de la Justice a lancé une campagne de communication pour assurer le renouvellement des surveillants pénitentiaires. C’est une profession un peu délaissée par les candidats qui offre pourtant de réelles perspectives de carrière et environ 1 000 nouveaux postes annuels.

L’armée devait perdre 33 675 postes en 2015. Mais les attentats de janvier ont modifié les perspectives et « seulement » 16 200 départs ne seront pas renouvelés. Les trois corps d’armées recruteront donc encore en 2016, en plus des 10 à 12 000 engagés volontaires.

Deux types d’administrations

L’administration centrale. Ce sont les services centraux des ministères situés majoritairement à Paris qui dirigent les grandes missions de l’État (défense, enseignement, sécurité, santé, économie…) au niveau national.

Les administrations déconcentrées. Elles sont situées sur tout le territoire et appliquent les politiques publiques décidées par les ministères. Elles ont en charge les missions de l’État au niveau de la région ou du département. Ce sont par exemple les rectorats à l’Éducation nationale, les perceptions du Trésor pour le ministère des Finances, les directions départementales, les préfectures… Ce sont les administrations déconcentrées qui proposent le plus d’emplois.

Trois types de concours

Les concours nationaux centralisés concernent surtout des postes de catégorie A. Pour se présenter, il faut contacter le bureau des concours du ministère organisateur et demander un dossier d’inscription. Les candidats recrutés par le biais de ces concours peuvent être affectés dans toute la France. Certains concours sont dits nationaux à affectation régionale. Dans ce cas, les candidats doivent dès l’inscription faire part de leur choix d’affectation.

Les concours déconcentrés sont gérés au niveau local. Les inscriptions se font directement auprès du service concerné par la circonscription choisie. L’emploi proposé sera situé près du centre auquel vous vous êtes inscrit pour passer le concours. Choisissez donc celui dont la localisation vous convient le mieux.

Les concours interministériels sont organisés en commun par plusieurs ministères et visent à recruter du personnel d’administration générale de catégories B et C principalement.

Dans la Fonction publique d’État, certains concours sont nationaux mais à affectation régionale ou départementale, et d’autres peuvent vous envoyer aux quatre coins du pays ! Pensez à demander la localisation du ou des postes à pourvoir…

- Pour connaître les dates d’inscription aux concours de la Fonction publique d’État : voir le calendrier gratuit des concours.

- La Fonction publique d’État recrute aussi sans concours ! Devenir contractuel : mode d’emploi.


- Les conditions générales d’accès aux concours

- Pour mieux connaître la Fonction publique, découvrez le seul magazine spécialisé gratuit : Vocation Service Public

- Rédacteur territorial, Attaché, Bibliothécaire, Technicien territorial, Agent de maîtrise, Officier de police nationale, Sapeur-pompiers professionnels, Assistant socio-éducatif… Consultez aussi nos 60 fiches-métiers détaillées.