La fonction publique séduit toujours

La fonction publique séduit toujours

Malgré les critiques qui lui sont adressées, la fonction publique attire toujours les candidats. C’est d’autant plus vrai en période de crise. Si en France, le ratio entre les candidats et le nombre de postes est déjà très élevé, la situation est encore plus tendue dans les pays africains.

Au Burkina Faso, en 2013, ce sont 523 000 candidats qui ont postulé pour 5 400 postes de fonctionnaires. En 2012, ils n’étaient "que" 411 000 candidats. Le concours d’entrée au cycle C de l’Ecole nationale des régies financières détient le record avec 27 000 candidats pour 100 postes.