La Métropole du Grand Paris confirmée

La Métropole du Grand Paris confirmée

Le 12 décembre 2013, les députés ont voté en seconde lecture la création de la métropole du Grand Paris. Dans la foulée, le gouvernement doit étudier la suppression des départements de la petite couronne. Les agents et fonctionnaires concernés bénéficieront de « toutes les garanties sur leurs droits ». Un rapport doit être remis au gouvernement le 1er janvier 2015 sur les conditions de suppression des départements de la petite couronne.

L’application du texte prévoit, au 1er janvier 2016, la création de la métropole du Grand Paris et la disparition des 19 intercommunalités existantes. Selon le gouvernement, il faut : "une métropole forte, il faut une grande couronne forte, qui bénéficie d’outils structurants de développement (Roissy, Saclay etc.). Cela ne sera possible que si le périmètre des intercommunalités de cette grande couronne est redessiné, avec un seuil de 200 000 habitants, pour arrêter la stérile cohabitation entre collectivités pauvres et collectivités riches, frein au développement économique donc à la création d’emplois."

La multiplication des métropoles régionales.

Les députés ont confirmé la création pour 2015 de la métropole de Lyon avec la réunion de la communauté urbaine de Lyon et d’une partie du département du Rhône dans le périmètre urbain. Puis ce sera le tour d’Aix-Marseille-Provence. Ensuite, une dizaine de nouvelles métropoles sont en projet : Toulouse, Lille, Bordeaux, Nantes, Strasbourg, Rennes, Rouen, Grenoble, Montpellier et Brest.

L’ensemble de ces projets aura un impact sur l’emploi public, avec un resserrement des services centraux et de leurs effectifs. Mais le point positif est constitué par le redéploiement des services de terrain avec des bonnes perspectives de développement pour les emplois culturels et sociaux.