La parité dans la haute fonction publique

La parité dans la haute fonction publique

Malgré les obligations en matière de parité, la fonction publique d’Etat est en retard pour assurer l’égalité de poste et de traitement. Le gouvernement, en s’appuyant sur les préconisations de la circulaire de la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP) du 22 octobre 2012 portant sur la formation des fonctionnaires de l’État, doit présenter un plan interministériel sur la parité dans le secteur public pour "déconstruire des stéréotypes tendent à reproduire un certain type de schéma de la place des femmes et des hommes dans la société”.

Parmi les six priorités définies par cette circulaire, la principale concerne la mise en place d’actions de formation pour assurer l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes en utilisant comme principe le rôle clé joué par l’encadrement dans le recrutement des agents et le déroulement des carrières.

Le gouvernement souhaite mettre l’accent sur l’encadrement supérieur, la gestion des des ressources humaines, les jurys des concours et les commissions paritaires.