La prime au mérite supprimée

La prime au mérite supprimée

Un décret paru au Journal Officiel le
22 mai abroge la prime au mérite individuel
instituée par Nicolas Sarkozy en 2009 pour
les fonctionnaires.

Marylise Lebranchu et les syndicats se
sont félicités de la suppression de ce
dispositif qui intégrait une part variable
dans la rémunération. Pour la ministre, la
mesure était “le symbole de la performance
individuelle et de la concurrence entre les
fonctionnaires”. Deux mots tabous sont
ainsi rayés du vocabulaire.

La prime se transforme en IFSE : indemnité
de fonctions, de sujétions et d’expertise qui
regroupe maintenant deux primes. L’une liée
au poste, est réexaminée tous les quatre
ans, et la seconde est un “complément
indemnitaire annuel qui tient compte
de l’engagement professionnel et de la
manière de servir”. S’il n’y a plus d’objectifs
à atteindre, le caractère individuel et la
référence à la performance demeurent…