La réforme ferroviaire votée par les députés

La réforme ferroviaire votée par les députés

Le 24 juin, les députés ont adopté à 355 voix pour et 168 contre, le projet de réforme du rail en France.

Le texte entérine la fusion entre RFF et la SNCF. RFF prendra le nom de SNCF Réseau. Le texte sera débattu au Sénat le 9 juillet.

Dans les faits et pour l’emploi, cette fusion ne change rien et permet de revenir à la situation d’avant la scission de 1997, année où la SNCF a été scindée en deux sociétés : SNCF pour l’exploitation des trains et RFF pour la création et la maintenance des voies. A l’époque, cette fraction avait déjà provoquée un mouvement social de grande ampleur.

Côté emploi donc, pas d’inquiétude à avoir. Les besoins de la future branche Réseau seront toujours aussi importants. Les Régions font pression sur l’opérateur pour accélérer la rénovation du réseau secondaire, laissé pour compte depuis une vingtaine d’année en raison de la priorité donnée au TGV. Les chantiers de rénovation sur ces lignes régionales vont se multiplier dans les prochaines années et le retour de la gestion du réseau dans le giron SNCF pourrait accélérer les choses.