Le CNFPT en Afrique

Le CNFPT en Afrique

Le modèle de décentralisation à la française fait des émules en Afrique. La Côte d’Ivoire a engagé un processus similaire depuis 2012 et souhaite développer la formation de ses agents locaux. 8 100 élus locaux et 14 000 fonctionnaire ivoiriens sont concernés.

François Deluga, président du Centre national de la fonction publique, a signé avec Hamed Bakayoko, ministre ivoirien de l’Intérieur et de la Sécurité, une lettre d’intention afin d’élaborer les outils de formation nécessaires.

En matière de mille-feuilles territorial, la Côte d’Ivoire a pris de l’avance sur la France. Depuis avril 2012, le pays a conduit une réforme radicale aboutissant à la suppression des districts et des départements. En perspective, la création un Institut national de formation des acteurs de la décentralisation pour lequel le CNFPT pourrait apporter son expertise.