Le modèle administratif français intéresse les chinois

Le modèle administratif français intéresse les chinois

Surprise pour Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique alors qu’elle était en visite en Chine le 10 janvier. Son homologue chinois, Yin Weimin, ministre des Ressources humaines et de la Sécurité sociale (donc des fonctionnaires) s’est montré très intéressé par le projet de loi sur la déontologie et la transparence des fonctionnaires. Si le texte est passé presque inaperçu en France, il a particulièrement attiré l’attention du ministre chinois.

En effet, le nouveau président, Xi Jinping, dès son entrée en fonction, a lancé une vaste campagne anti-corruption dont l’ampleur a surpris toute la classe politique chinoise. Depuis novembre 2013, le Parti a lancé un grand nombre de réformes pour moderniser la fonction publique. En 2013, plus de 180 000 fonctionnaires chinois ont été condamnés pour corruption, certains à la peine de mort.

Le projet de loi révisant le statut de fonctionnaires sera présenté au Parlement en juillet prochain. La ministre française a invité Yin Weimin en France dans le cadre du cinquantième anniversaire de la relation diplomatique entre les deux pays, au moment de cet épisode parlementaire.