Les communes touristiques veulent garder leurs OT

Les communes touristiques veulent garder leurs OT

La loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République) prévoit le transfert de la compétence "promotion du tourisme" ainsi que la création et la gestion des offices de tourisme des communes vers les structures intercommunales à partir du 1er janvier 2017.

Si l’application de cette mesure ne pose pas de difficultés pour les zones de faible attrait touristique, il n’en n’est pas de même dans les territoires et surtout pour les communes dont l’économie est fortement dépendante du tourisme.

Ainsi quatre associations d’élus demandent au Gouvernement des aménagements de la loi NOTRe pour conserver la gestion directe de leur office de tourisme et de leur politique touristique : "ainsi, les communes touristiques et les communes classées stations de tourisme ou ayant une marque territoriale protégée auront la possibilité de conserver leur office communal, principal outil de la promotion" indiquent les Président de ces associations.

Derrière la bataille d’influence, il y a aussi la conservation des emplois directs générés par les offices de tourisme et les animations qu’ils organisent.