Les conséquences du nouveau budget sur l’emploi public

Les conséquences du nouveau budget sur l'emploi public

Selon le récent projet de loi de finance pour 2015, l’éducation nationale, le ministère de la justice et de l’intérieur continueront à embaucher massivement avec la création de 10 601 postes en 2015, les autres ministères perdront 11 879 postes.

L’armée sera la plus touchée avec moins 7 500 personnes puis viendra le ministère des finances avec moins 2 491 postes.

La baisse des effectifs de l’État est cependant plus faible qu’en 2014 : moins 1 278 en 2015 contre moins 3 174 postes en 2014 et moins 2 317 postes en 2013.

Restons optimistes

Les candidats à la fonction publique d’État ne doivent cependant pas s’alarmer outre mesure. Une baisse des effectifs ne correspond pas à un arrêt des recrutements. Il s’agit d’une diminution du nombre de postes qui se fera surtout (environ pour les 2 tiers) par le non remplacement de certains départs en retraite et pour un tiers par des regroupement de poste.

Sur les 2.4 millions de fonctionnaires et agents de l’État, on estime qu’au minimum 35 000 personnes partiront à la retraite en 2015 (pour 1 278 postes supprimés). Il reste donc encore de belles perspectives d’embauche, en particulier dans les métiers de l’éducation.