Les fonctionnaires européens coûtent-ils trop cher ?

Les fonctionnaires européens coûtent-ils trop cher ?

La Commission européenne demande aux États membres une rigueur budgétaire exemplaire alors que jusqu’à présent, rien n’était fait de son côté pour économiser l’argent des contribuables européens.

Le régime des fonctionnaires européens est très favorable, et très gourmand en financement. 11 des pays membres, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les pays d’Europe du Nord, ont adressé une lettre à la Commission pour demander « une réduction très substantielle des dépenses, incluant les salaires, les retraites et les avantages sociaux ».

Quelques chiffres : le salaire pour un fonctionnaire européen, en début de carrière est de 2.300 euros par mois. Il pourra grimper à 16.000 euros par mois pour un fonctionnaire avec quatre ans d’ancienneté et au grade le plus élevé avec un statut particulier : immunité, part du salaire non imposable, défraiement, retraite très élevée (environ 70 % du dernier traitement), une indemnité de « dépaysement » de 16% du traitement de base et un droit à des allocations familiales pour les frais de scolarité des enfants (environ 2.000 euros par mois pour 3 enfants à charge), d’enfants à charge, de pré-scolarité.

En 2009, plus de 6 milliards étaient consacrés par la Commission pour les dépenses de fonctionnement (salaires et retraites des fonctionnaires européens, dépenses liées aux immeubles et au matériel). En 2011, la somme se monte à 8,3 milliards sur les 126,5 milliards de budget total.

Les états membres demandent une réduction de 5 % des dépenses de personnel d’ici à 2017, une semaine de travail passant de 37 à 40 heures et un report de l’âge de départ à la retraite relevé de 63 à 65 ans.

La hausse annuelle des salaires des fonctionnaires européens pourrait également être revue. Actuellement, cette hausse est calculée sur l’évolution au cours de l’année précédente des salaires des fonctionnaires de huit pays membres.