Les fonctionnaires veulent plus de mobilité

Les fonctionnaires veulent plus de mobilité

Dans le cadre de l’étude du cabinet Deloitte : “le fonctionnaire de demain”, 76 % des fonctionnaires interrogés pensent que la mobilité est un élément valorisant dans la carrière. Une mobilité cependant limitée pour eux à l’intérieur de leur administration ou entre les trois fonctions publiques. Le secteur privé n’est pas encore envisagé par la plupart des agents.

Pour 80 % d’entre eux, la "logique métier" remplacera la "logique de corps" et 65 % sont favorables à la fusion des corps. La proportion favorable à la fusion des corps diminue avec l’élévation dans la hiérarchie.

Surprise de cette enquête, l’évaluation vécue positivement par 71 % des agents interrogés, à condition qu’elle soit mieux organisée. Et 92 % pensent qu’elle va se développer dans les années à venir.