Les futures capitales régionales

Les futures capitales régionales

Le redécoupage des régions doit intervenir le 1er janvier 2016. Le Gouvernement a dévoilé, le 31 juillet 2015, la liste des capitales régionales.

Cinq régions restent identiques et leur capitales ne changent pas : Paris, Rennes pour la Bretagne, Nantes pour les Pays de la Loire, Marseille pour la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et Ajaccio pour la Corse.

Pour les régions qui vont fusionner, les villes qui deviennent capitales régionales sont : Bordeaux pour Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin, Lyon pour Rhône-Alpes-Auvergne, Dijon pour Bourgogne-Franche-Comté, Toulouse pour Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, Strasbourg pour la très grande région Champagne-Ardenne-Lorraine-Alsace, Orléans pour le Centre, Lille en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Rouen pour la Normandie.

Dans la foulée de la réforme, 9 postes de préfets de région et de directeurs généraux d’agences régionales de santé et 63 postes de directeurs régionaux des administrations de l’État, ainsi que leurs états-majors sont supprimés.

Sur les 27 000 fonctionnaires de l’État présents dans les structures régionales, très peu seront affectés par la réforme.