Les métiers de la filière douanes et impôts qui recrutent le plus en 2016-2017

Les métiers de la filière douanes et impôts qui recrutent le plus en 2016-2017

En 2016, la Fonction publique aura recruté plus de 80 000 personnes : découvrez les métiers qui recrutent le plus dans la filière douanes et impôts pour choisir celui qui correspond à votre niveau d’études et vos aspirations professionnelles.

Les métiers des douanes

Les douanes (Direction générale des douanes et droits indirects) offrent un large choix de métiers administratifs et de terrain pour tous les niveaux de formation.

Trois types de missions peuvent être exercées : fiscales, économiques et de surveillance.

Les postes sont aussi très variés : inspecteur des douanes et inspecteur-informaticien (catégorie A), contrôleur (catégorie B), agent de constatation (catégorie C), pilote d’avion ou d’hélicoptère (catégorie A ou B), agent poursuivant et agent de recouvrement (catégorie A), agent enquêteur (catégorie A ou B), marin (catégorie A, B et C), maître de chien - détection des produits stupéfiants ou explosifs - (catégorie B ou C), contrôleur de maintenance aéronautique (catégorie B), motocycliste (catégorie B ou C), mécanicien des douanes (catégorie A, B ou C), technicien de laboratoire (service commun avec la DGCCRF). Tous métiers confondus, ce sont plus d’un millier de postes offerts chaque année.

Informations : www.douanes.gouv.fr, rubrique « emploi ».

Les métiers des impôts

Les années 2014 et 2015 ont vu une augmentation des recrutements pour répondre aux besoins de la lutte contre la fraude fiscale, avec plus d’un millier d’agents chaque année répartis entre les inspecteurs (catégorie A), les contrôleurs (catégorie B) et les agents de constatation (catégorie C).

Ces agents ont pour missions de contrôler les déclarations des particuliers, de procéder aux vérifications de comptabilité et de TVA sur le terrain auprès des entreprises.

Deux « filières » sont complémentaires au sein du ministère des Finances : la Direction générale des finances publiques (DGFIP) et la Direction générale du Trésor pour des domaines d’intervention (et des concours) un peu différents.

La solution la plus simple pour obtenir des informations est de s’adresser au Centre des impôts ou des finances publiques le plus proche.