Les secteurs de la Fonction publique qui recrutent le plus en 2016-2017

Les secteurs de la Fonction publique qui recrutent le plus en 2016-2017

De l’Éducation nationale à la Défense en passant par la Santé, de nombreux secteurs voient leurs besoins augmenter cette année. Quelles sont les possibilités d’embauches au sein de l’État en 2016-2017 ? Revue de détails.

L’Éducation nationale

L’Éducation nationale sera, comme les années passées, le plus grand pourvoyeur d’emplois.

Sur les 20 000 postes d’enseignants à créer avant 2017 pour remplir l’objectif des 60 000 initialement prévus, 6 639 le seront à la rentrée scolaire 2016. En effet, dans un communiqué du 9 décembre 2015, le ministère de l’Éducation nationale a confirmé ces nouveaux postes dont 3 835 sont destinés à l’école primaire et 2 804 au collège et au lycée.

À ces créations de postes s’ajoute le renouvellement annuel des départs en retraite qui ouvre chaque année environ 20 000 postes aux différents concours.

Ce sont les zones géographiques les plus en difficulté qui bénéficieront du plus grand nombre de créations :
- Créteil (+ 650 postes dans le primaire et 465 dans le secondaire),
- Versailles (+500 dans le primaire et 370 dans le secondaire),
- Lyon (+ 490),
- Mayotte (+ 260)
- Guyane (+ 180).

En plus des métiers de l’enseignement, 2 150 assistants d’éducation et assistants de prévention et de sécurité supplémentaires (en contrats à durée déterminée renouvelables dans la limite de six ans) rejoindront les équipes de vie scolaire des collèges.

- Pour en savoir plus sur les métiers et les conditions de recrutement de l’Éducation nationale, rendez-vous sur Vocation Enseignant !

La Sécurité et la Justice

La Sécurité et la Justice, auxquelles le projet de loi de finances 2016 prévoyait d’attribuer 5 000 nouveaux postes, seront finalement renforceés de 8 500 agents supplémentaires suite aux attentats du 13 novembre et après une annonce devant le Congrès par le Président de la République, le 16 novembre à Versailles affirmant que « le pacte de sécurité l’emporte sur le pacte de stabilité ».

Le détail des affectations est maintenant connu :
- 5 000 postes de policiers et de gendarmes,
- 2 500 postes dans la Justice,
- 1 000 pour les Douanes.

Comme chaque année, la gendarmerie embauchera près de 11 000 gendarmes adjoints volontaires et la police nationale incorporera également de 8 000 à 10 000 adjoints de sécurité. Ces recrutements ne font pas partie des prévisions de créations de postes annoncées par le Gouvernement.

- Découvrez les métiers de la filière Justice qui recrutent le plus en 2016.

- Découvrez aussi les métiers les conditions de recrutement des Douanes.

La Défense

Quant aux 9 200 suppressions de postes prévues à la Défense entre 2017 et 2019, elles sont annulées. Non seulement les armées conserveront leurs effectifs mais elles embaucheront environ 20 000 personnes dans le cadre du volontariat et les services de renseignements et de lutte contre les cyberattaques seront complétés d’au moins 1 500 agents supplémentaires.

Manuel Valls a déclaré : « Nous devons donner tous les moyens, comme cela n’a jamais été fait dans notre pays, à la Police, à la Gendarmerie ainsi qu’aux services de renseignement ».

- Découvrez les métiers et les conditions de recrutement des Armées.

Les Sapeurs-Pompiers

Les pompiers connaissent une pénurie de candidats depuis près de quatre ans. La légère remontée des engagements en 2015 ne suffit pas à assurer le renouvellement des effectifs. En 2015, le ministère de l’Intérieur a lancé une campagne de recrutement avec l’objectif d’atteindre 200 000 sapeurs-pompiers volontaires en 2017.

Pour 2016, il reste à trouver encore 10 000 nouveaux volontaires. Le volontariat présente deux avantages :
- Si ces volontaires ne sont pas rémunérés, ils sont indemnisés selon les missions effectuées et pour un grand nombre il s’agit d’un complément de revenu non négligeable.
- C’est également une porte d’entrée vers la professionnalisation par le biais du concours interne, moins sélectif.

Côté professionnel, à eux seuls, les pompiers de Paris qui bénéficient d’un statut militaire recruteront 1 300 sapeurs.

L’Enseignement supérieur et la Recherche

L’augmentation de 5 000 postes dans l’Enseignement supérieur commencée en 2012 doit aussi se poursuivre et répondre à l’augmentation chaque année plus importante du nombre d’étudiants (de + 10 000 en 2010 à + 65 000 en 2015).

Les centres de recherche offrent tous les ans environ 2 000 opportunités pour devenir :
- ingénieur (d’étude ou de recherche),
- technicien de la recherche,
- agent technique. Ces postes sont accessibles par concours sur titre le plus souvent.

- Pour en savoir plus et postuler, consultez l’article Les métiers de la filière recherche recrutent en 2016 !.

La Santé

Les secteurs de la santé et de l’aide à la personne peinent toujours à recruter. Si les métiers infirmiers tendent à se stabiliser, les aides-soignants, les auxiliaires de vie, le domaine de la petite enfance (puériculture, éducateur) sont toujours à la recherche de candidats.

En complément de l’État et de la fonction publique hospitalière, les collectivités locales embauchent largement dans ces domaines.

- Pour en savoir plus et postuler, consultez l’article Les métiers de la filière paramédicale qui recrutent le plus en 2016.

- Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de la fonction publique
sur la page Facebook de Vocation Service Public.