Les sous-préfectures menacées

Les sous-préfectures menacées

Compression budgétaire et adaptation de l’État obligent, Manuel Valls a indiqué que « le réseau des sous-préfectures ne resterait pas en l’état » et le gouvernement se donne jusqu’au printemps 2013 avant de trancher.

Quelles seront les sous-préfectures qui fermeront parmi les 245 réparties sur le territoire ? Selon le ministre de l’intérieur « Des regroupements, des fermetures, mais aussi des ouvertures sont à prévoir. Il va y avoir une nouvelle étape de décentralisation, certains services seront regroupés et d’autres ouverts ».

Soucieux de ne pas précipiter les choses, Manuel Valls veut se donner le temps de la réflexion et n’a pas souhaité faire d’annonces précises.

Mais la Cour des comptes a indiqué que ce niveau « infra-départemental de l’administration de l’État » devenait « de plus en plus inconsistant » et de préconiser « d’adapter la carte des arrondissements aux réalités sociodémographiques et administratives actuelles ».