Lettres classiques, encore la pénurie

Lettres classiques, encore la pénurie

En 2014, seulement 31% des postes ont été pourvus au CAPES de lettres classiques. Pour l’édition 2015 du concours, le ministère a déjà des inquiétudes pour ces matières. En cause l’orientation scientifique qui prédomine à la sortie du lycée au détriment des langues anciennes. Mais aussi, à la sortie de la terminale, les étudiants sont peu attirés pas des matières dans lesquels ils seront totalement novices à l’université : le latin et le grec. Le faible nombre de candidats induit un grand besoin de mobilité géographique de la part de l’éducation nationale et les étudiants d’origine modeste appréhendent le changement de région qui renforce la pénurie.