Magistrats, le gouvernement accélère les recrutements

Magistrats, le gouvernement accélère les recrutements

Environ 8 200 magistrats exercent en France, mais une fois déduit les personnels en détachement, en disponibilité ou congé longue durée il n’y a plus que 7 440 agents dans les juridictions et 1 400 d’entre eux partiront à la retraite dans les trois ans.

5 % des postes sont vacants au 1er janvier 2014, soit 385 postes. Pour palier à cette situation, le nombre des recrutements devrait augmenter cette année avec 214 postes ouverts. Pour les années précédentes (2008 à 2010) seulement 90 postes par an étaient proposés. Déjà en 2013, le nombre de reçus au concours d’entrée à l’Ecole nationale de la Magistrature (ENM) était de 206.

Pour entrer à l’ENM, point de passage obligé pour devenir magistrat, trois voies sont possibles :

Les concours, accessibles en externe après quatre années d’études supérieures, en interne pour les fonctionnaires et par le troisième concours pour les personnes issues du secteur privé après huit années d’expérience professionnelle.

La seconde possibilité est moins connue. Elle permet, aux personnes qui ont pratiqué le droit pendant une dizaine d’années minimum, de passer le concours complémentaire.

Pour les personnes issues d’une profession juridique, la troisième voie permet l’intégration sur dossier après examen d’une commission d’avancement.

Rappelons que pour le concours externe, la date limite de dépôt des dossiers est fixée au 14 février 2014.


Voir en ligne : L’ENM