Manuel Valls préconise de "moderniser et simplifier" le statut des fonctionnaires

Manuel Valls préconise de "moderniser et simplifier" le statut des fonctionnaires

C’est le vœux formulé par Manuel Valls lors de l’installation du Conseil national des services publics, le 9 octobre.

En opposition avec Nicolas Sarkozy qui souhaite embaucher des agents en CDD d’une durée de cinq ans, le Premier ministre a clairement affirmé son attachement au statut de la fonction publique mais il indique aussi qu’il est conscient de la nécessité de le moderniser.

Dans un discours tenu à huis clos et d’après une copie remise par les services du Premier ministre à la presse, Manuel Valls, s’exprimant au nom de l’État, a voulu "dire notre gratitude et notre reconnaissance aux 5 millions d’agents publics… En tant que chef du gouvernement et donc de l’administration, mon rôle est de défendre les fonctionnaires. Et tout particulièrement lorsqu’ils sont attaqués : physiquement – et mon expérience de ministre de l’Intérieur m’a confronté à cette dure réalité – ou moralement, par des critiques injustes."

Le Premier ministre souhaite "moderniser et simplifier" le statut par la réduction du nombre des corps d’État, une augmentation des écarts entre les différentes catégories et en ouvrant "un vaste chantier sur plusieurs années de revalorisation des grilles indiciaires des fonctionnaires" afin de répondre au tassement des amplitudes de rémunération depuis vingt ans : "Si rien ne change, en 2017, un cadre de catégorie A débutera sa carrière au Smic soit au même niveau qu’un agent de catégorie C".