Moins de pesticides, plus de jardiniers

Moins de pesticides, plus de jardiniers

Lors de l’examen en commission à l’Assemblée nationale du projet de loi sur la biodiversité, un amendement instaurant l’interdiction partielle des pesticides et produits phytosanitaires dans les collectivités dès 2016 a été ajouté discrètement par le gouvernement. A l’origine, cette interdiction devait prendre effet en 2020.

L’entrée en vigueur du texte signerait le glas des produits chimiques dans les cultures, parcs, espaces verts des collectivités locales avec leur remplacement par des moyens de lutte naturels et par des désherbages manuels.